France Télécom trouve un accord avec Saouiris sur Mobinil

lundi 13 février 2012 18h01
 

par Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - France Télécom a conclu un accord prévoyant le rachat de la majeure partie des parts détenues par l'homme d'affaires Naguib Saouiris au sein de leur coentreprise égyptienne Mobinil dans le cadre d'une opération représentant un investissement de 1,5 milliard d'euros pour le groupe, selon les calculs de Reuters.

L'opérateur historique français détenait déjà 71,25% du plus important opérateur de téléphonie mobile en Egypte et l'accord annoncé lundi ne fait qu'accélérer le désengagement de son partenaire égyptien qui disposait d'une option pour vendre ses parts à France Télécom à compter de septembre prochain.

Cette option a fait l'objet de discussions entre les deux parties ces derniers jours car le prix préétabli - 221,7 ou 248,5 livres égyptiennes en fonction du calendrier - était nettement supérieur au cours actuel du titre.

L'action d'Egyptian Company for Mobile Services (ECMS), le véhicule coté de Mobinil, a chuté de 52% l'an dernier, sous le coup de la révolte populaire qui a mené au renversement de régime en Egypte.

Selon le projet d'accord, France Télécom rachèterait la majeure partie de la participation détenue par Naguib Saouiris au prix de 202,5 livres égyptiennes (2,530 euros) puis lancerait une offre de rachat sur le flottant d'ECMS à un prix identique.

Au terme de l'opération et si la totalité des actionnaires minoritaires acceptent d'apporter leurs actions, France Télécom détiendrait 95% du premier opérateur mobile égyptien tandis que Naguib Saouiris conserverait une participation de 5% dans ECMS.

L'offre de France Télécom représente une prime de 48,5% par rapport au dernier cours de Mobinil, jeudi, avant l'annonce de l'opération, à savoir 136,37 livres égyptiennes. Elle marque par ailleurs une décote de 8,7% par rapport à la fourchette basse de l'option d'achat.

Le groupe français a toutefois déjà provisionné 1,9 milliard d'euros dans ses comptes en anticipation du possible exercice de l'option d'achat et du rachat des minoritaires qui s'en suivrait, soulignent des analystes.   Suite...

 
<p>France T&eacute;l&eacute;com a conclu un accord pr&eacute;voyant le rachat de la majeure partie des parts d&eacute;tenues par l'homme d'affaires Naguib Saouiris au sein de leur coentreprise &eacute;gyptienne Mobinil dans le cadre d'une op&eacute;ration repr&eacute;sentant un investissement de 1,5 milliard d'euros pour le groupe, selon les calculs de Reuters. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard</p>