Dassault Systèmes prudent pour 2012 après un cru 2011 record

jeudi 9 février 2012 10h50
 

PARIS (Reuters) - Dassault Systèmes, qui a fait état jeudi d'un chiffre d'affaires et de résultats annuels record après avoir une nouvelle fois dépassé ses objectifs, affiche une certaine prudence pour 2012 face à la dégradation de l'environnement économique.

Le titre, qui a gagné 5,50% depuis le 12 janvier, subit des prises de profit et accuse une des plus fortes baisses du SBF 120 (-3,06% à 62,64 euros vers 10h30).

"C'est des prises de bénéfices, les résultats sont très bons, la marge de plus de 30% c'est excellent. Ils font mieux qu'Oracle", dit un responsable du trading quantitatif d'un courtier parisien.

De son côté, CM-CIC Securities réitère son conseil d'achat en soulignant que Dassault Systèmes est toujours prudent concernant ses perspectives. Dans une note, l'intermédiaire parle d'une "très bonne fin d'année" dans un contexte difficile.

"Les fortes croissances des ventes de licences et la création de cash (la trésorerie nette atteint 1.154,3 millions d'euros au 31/12, en ligne avec nos attentes) confirment la stratégie de croissance du groupe et confortent notre recommandation d'achat et notre objectif de cours de 72 euros", écrit l'analyste Dov Levy.

L'éditeur de logiciels de fabrication assistée par ordinateur a vu la croissance de son chiffre d'affaires (non IFRS) atteindre 14% à taux de change constants, à 1,783 milliard d'euros, et sa marge opérationnelle dépasser les 30% attendus, à 30,4%.

Son bénéfice net par action, qui grimpe de 17% (en données non IFRS), ressort à 2,92 euros.

"2011 aura été une année magnifique (...), se terminant remarquablement, avec pour la première fois le franchissement du seuil des 500 millions d'euros de chiffre d'affaires trimestriels", se félicite Bernard Charlès, directeur général du groupe, dans un communiqué.

Mais pour 2012, Dassault Systèmes, dont les logiciels équipent des secteurs aussi divers que l'automobile, l'aéronautique, la mode ou la pharmacie, opte pour la prudence et table sur une marge opérationnelle stable.   Suite...

 
<p>Bernard Charl&egrave;s, directeur g&eacute;n&eacute;ral de Dassault Syst&egrave;mes. L'&eacute;diteur de logiciels de fabrication assist&eacute;e par ordinateur qui publie un chiffre d'affaires et des r&eacute;sultats annuels record apr&egrave;s avoir une nouvelle fois d&eacute;pass&eacute; ses objectifs, affiche sa prudence pour 2012 face &agrave; la d&eacute;gradation de l'environnement &eacute;conomique. /Photo d'archives/REUTERS/John Schults</p>