La fermeture de Megaupload profite aux chaînes TV

lundi 6 février 2012 16h49
 

PARIS (Reuters) - La fermeture du site de téléchargement de fichiers Megaupload.com a dopé l'audience des sites internet de plusieurs chaînes de télévision françaises proposant des offres légales de vidéo à la demande ou de rattrapage.

Megaupload, qui est l'un des plus importants sites de partage au monde, a été rendu inaccessible voici quinze jours par le gouvernement américain, conséquence de poursuites engagées contre plusieurs responsables du site.

"Il semble que les utilisateurs de Megaupload soient venus voir gratuitement les séries sur les sites officiels, type replay", a déclaré le président du directoire du groupe M6 Nicolas de Tavernost, devant des journalistes.

Le groupe a constaté depuis une quinzaine de jours une hausse du trafic sur les sites de rattrapage de ses chaînes M6 et W9, le phénomène étant particulièrement marqué pour la seconde, diffusée sur la TNT gratuite, qui propose des séries américaines en libre accès.

"On constate aujourd'hui une fréquentation quatre fois plus importante sur W9 Replay", a dit Nicolas de Tavernost, tout en précisant qu'il restait à voir si cette tendance se poursuivrait dans la durée.

Le groupe TF1 dit également avoir enregistré une hausse de la fréquentation sur le site de son offre de rattrapage mais également sur sa plate-forme payante de vidéo à la demande.

Le trafic a ainsi bondi de 40% sur mytf1.fr qui met à disposition en libre accès les programmes de la chaîne jusqu'à 7 jours après leur diffusion à l'antenne, a précisé le groupe à Reuters dans un courrier électronique.

L'offre de VoD a quant à elle vu sa fréquentation multipliée par deux, ajoute TF1, qui dit se baser sur les statistiques de Google Analytics, en précisant que les actes d'achat ont progressé dans la même proportion.

Avant sa fermeture, Megaupload revendiquait plus de 150 millions d'utilisateurs inscrits et 50 millions de visiteurs uniques par mois.   Suite...

 
<p>Selon plusieurs cha&icirc;nes de t&eacute;l&eacute;vision fran&ccedil;aises, la fermeture, il y a quinze jours, du site de t&eacute;l&eacute;chargement de fichiers Megaupload.com a dop&eacute; l'audience de leurs sites internet, qui proposent des s&eacute;ries am&eacute;ricaines en libre acc&egrave;s en guise de rattrapage. /Photo d'archives/REUTERS/Tim Wimborne</p>