Des plaintes d'actionnaires américains contre Vivendi rejetées

mercredi 1 février 2012 17h51
 

(Reuters) - Vivendi a obtenu le rejet d'une bonne partie des plaintes qui restaient en vigueur dans le cadre d'une action en justice engagée aux Etats-Unis il y a près de dix ans contre le groupe français, pour information financière trompeuse à l'occasion d'une opération géante de fusion.

Dans une décision du 27 janvier rendue publique mercredi, un juge de Manhattan a rejeté les plaintes d'actionnaires individuels ayant acheté leurs actions du groupe de média et de télécoms à la Bourse de Paris.

Le juge s'est appuyé sur une décision de 2010 de la Cour Suprême, Morrison contre National Australia Bank Ltd, qui avait limité la capacité des investisseurs à porter plainte pour fraude concernant des achats d'actions étrangères.

Ce même juge avait rejeté en février dernier la majorité d'une autre série de plaintes dans le cadre de cette action en justice, qui a été entamée en 2002 et dont les dommages et intérêts étaient initialement estimés à 9,3 milliards de dollars (sept milliards d'euros).

James Sabella, un avocat de plaignants, a refusé de commenter cette décision de justice.

L'action Vivendi a clôturé en hausse de 0,38% à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a fini sur un gain de 2,09%.

Jonathan Stempel, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Jean Décotte

 
<p>Vivendi a obtenu le rejet d'une bonne partie des plaintes qui restaient en vigueur dans le cadre d'une action en justice engag&eacute;e aux Etats-Unis il y a pr&egrave;s de dix ans contre le groupe fran&ccedil;ais, pour information financi&egrave;re trompeuse &agrave; l'occasion d'une op&eacute;ration g&eacute;ante de fusion. /Photo d'archives/REUTERS</p>