COR-Google défend ses nouvelles règles de confidentialité

mercredi 1 février 2012 17h07
 

Correction au 1er paragraphe sur la date d'entrée en vigueur des nouvelles règles de confidentialité

par Jasmin Melvin

WASHINGTON (Reuters) - Google assure que les modifications qu'il apportera à compter du 1er mars à sa politique de protection de la vie privée ne remettront pas en cause le contrôle par les utilisateurs de la manière dont leurs données personnelles sont collectées et utilisées.

Le groupe dont dépendent notamment le moteur de recherche éponyme, le service de messagerie Gmail, le service de partage de vidéos YouTube et le réseau social Google+, a annoncé la semaine dernière qu'il procédait à une harmonisation de sa politique de confidentialité, alors qu'il comptait jusque-là 60 règlements distincts en ce domaine.

Avec l'entrée en vigueur de cette nouvelle charte unique, les informations recueillies par l'intermédiaire de la plupart des produits et services de Google seront traitées de manière centralisée, formant un "trésor" dans lequel le groupe de Mountain View, en Californie, pourrait notamment puiser pour proposer des publicités ciblées, par exemple.

Google, dans un message publié sur son blog, indique que cette charte unique et plus concise permettra d'améliorer l'utilisation de ses services en proposant "une expérience homogène" à ses utilisateurs, en facilitant la navigation entre ses différents produits et en améliorant la personnalisation.

Les précédents règlements spécifiques à chaque service autorisaient déjà le partage des informations entre les différents produits de Google pour un utilisateur identifié, mais leur utilisation sera désormais "plus simple, plus concise", écrit Pablo Chavez, l'un des responsables du groupe, dans une lettre datée de lundi destinée à apaiser les inquiétudes de parlementaires américains.

Par exemple, explique-t-il, un utilisateur ayant ouvert sa session pourra se voir proposer des vidéos de cuisine lorsqu'il ouvrira YouTube après avoir recherché des recettes dans le moteur de recherche de Google.

Pablo Chavez, qui précise que les différents services de Google peuvent toujours être utilisés sans identification préalable, déclare également que "la mise à jour de notre politique de confidentialité ne nous autorise ni la collecte de nouvelles informations ni celle de données supplémentaires sur les utilisateurs" de nos services.

Par ailleurs, les outils de gestion des données personnelles sont maintenus : les utilisateurs peuvent toujours modifier les informations enregistrées dans leur compte, changer leurs préférences en termes de publicité personnalisée et contrôler la façon dont leurs données sont collectées et utilisées.

Myriam Rivet pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

 
<p>Lors d'une exposition &agrave; New York. Google assure que les modifications qu'il apportera &agrave; compter du 1er mars &agrave; sa politique de protection de la vie priv&eacute;e ne remettront pas en cause le contr&ocirc;le par les utilisateurs de la mani&egrave;re dont leurs donn&eacute;es personnelles sont collect&eacute;es et utilis&eacute;es. /Photo prise le 16 janvier 2012/REUTERS/Kena Betancur</p>