Amazon pourrait être en perte au 1er trimestre, chute du titre

mardi 31 janvier 2012 23h36
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - L'action Amazon.com chutait dans des échanges d'après-Bourse après que le premier distributeur en ligne mondial a dit mardi qu'il pourrait perdre de l'argent au premier trimestre 2012, le groupe continuant à investir massivement pour se développer et mettre sur pied de nouvelles affaires.

Le géant du commerce électronique a grossi au moins deux fois plus rapide que l'ensemble du secteur au cours de ces dernières années.

Pour poursuivre sur ce rythme, Amazon.com prend pied sur de nouveaux segments et dans de nouveaux pays, consacrant d'importantes sommes à sa croissance au détriment de sa rentabilité.

Les prévisions pour le premier trimestre de cette année suggèrent que les investissements ne sont pas près de diminuer, ce qui pourrait se traduire par une perte opérationnelle.

Amazon.com a en effet dit que le résultat opérationnel sur les trois premiers mois de 2012 serait compris entre une perte de 200 millions de dollars et un bénéfice de 100 millions.

"L'action Amazon n'est pas bon marché donc, en cas d'élément décevant, la réaction en Bourse est toujours significative", a déclaré James Lee, analyste chez Crédit agricole.

Dans des échanges d'après-Bourse, le titre Amazon cédait 8,1% à 178,70 dollars.

Six analystes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne un bénéfice de 426,5 millions de dollars pour le premier trimestre 2012.

Toujours en raison des dépenses consacrées à son développement, Amazon.com a fait état d'une division par plus de deux de son bénéfice pour le quatrième trimestre 2011.   Suite...

 
<p>Jeff Bezos, le directeur g&eacute;n&eacute;ral d'Amazon, pr&eacute;sente la tablette Kindle Fire. Le premier distributeur mondial sur internet a fait &eacute;tat d'une division par plus de deux de son b&eacute;n&eacute;fice du quatri&egrave;me trimestre, qui s'explique par les d&eacute;penses importantes consenties pour se d&eacute;velopper, une annonce qui fait chuter de 9,5% le titre dans les transactions hors s&eacute;ance. /Photo prise le 28 septembre 2011/REUTERS/Shannon Stapleton</p>