Chute des profits trimestriels de Toshiba, prévision abaissée

mardi 31 janvier 2012 12h49
 

par James Topham

TOKYO (Reuters) - Toshiba, numéro deux mondial des mémoires flash, a fait état mardi d'une chute de 72% de son résultat d'exploitation trimestriel et a abaissé sa prévision annuelle sur fond de vigueur du yen et de morosité du climat économique.

Le conglomérat japonais d'électronique a également pâti des inondations en Thaïlande, qui l'ont contraint à stopper certaines de ses lignes de production sur la période octobre-décembre, troisième trimestre de son exercice.

Il anticipe désormais un résultat d'exploitation de 200 milliards de yens (environ 2 milliards d'euros) sur l'exercice qui sera clos fin mars, contre 300 milliards auparavant. Le marché anticipait pour sa part 275 milliards de yens, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Le groupe souffre de la baisse de la demande pour ses ordinateurs personnels et ses téléviseurs, mais bénéficie de la bonne tenue des ventes de tablettes et autres appareils utilisant ses mémoires flash.

La faiblesse des ventes de téléviseurs au Japon, qui a aussi pénalisé des groupes comme Panasonic ou Sony, a conduit Toshiba a revoir sa prévision de ventes de TV à 15 millions d'unités sur l'ensemble de l'exercice, contre 18 millions précédemment.

"Toshiba a géré son segment TV relativement bien, mais aujourd'hui il connaît tout de même un sort similaire à celui de ses concurrents", juge Yoshiharu Izumi, analyste de JP Morgan.

Le bénéfice d'exploitation s'est établi à 10,5 milliards de yens (105 millions d'euros), alors que le marché attendait 58,8 milliards de yens selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Le résultat net ressort lui en perte de 10,6 milliards de yens, contre un bénéfice net de 12,37 milliards de yens un an plus tôt.   Suite...

 
<p>Toshiba a vu son r&eacute;sultat d'exploitation trimestriel chuter de 72%, &agrave; 10,5 milliards de yens (105 millions d'euros) contre 58,8 milliards de yens attendus par le march&eacute;, sous l'effet de la vigueur du yen et de la morosit&eacute; du climat &eacute;conomique. Le num&eacute;ro deux mondial des semi-conducteurs a abaiss&eacute; sa pr&eacute;vision annuelle. /Photo prise le 31 janvier 2012/REUTERS/Toru Hanai</p>