STMicro sanctionné pour les difficultés de ST-Ericsson

mardi 24 janvier 2012 12h34
 

par Leila Abboud et Gwénaëlle Barzic

PARIS, 24 janvier - STMicroelectronics risque de ne pas profiter à plein du début de reprise constatée sur le marché mondial des semi-conducteurs sous le coup des difficultés de sa coentreprise dans le mobile avec le suédois Ericsson, estiment des analystes.

Une nouvelle direction a été nommée le mois dernier à la tête de ST-Ericsson avec pour mission de redresser l'entité qui doit faire face à la forte baisse de la demande de son principal client Nokia.

La tâche s'annonce toutefois longue et ardue.

"Ce client représentait plus de 20% des revenus il y a quelques années", a rappelé le président du groupe franco-italien Carlo Bozotti, lors d'une conférence téléphonique.

"Aujourd'hui, nous nous attendons à ce que ces revenus demeurent structurellement et de manière durable sous les 10%", a-t-il ajouté.

A 12h10, le titre perdait 5,53% à 5,3170 euros, signant la deuxième plus forte baisse du CAC 40 . L'indice sectoriel des valeurs technologiques abandonnait 2,02% dans le même temps.

ST-Ericsson a été confronté à la perte de vitesse de Nokia face aux américains Apple et Google et à la décision du fabricant finlandais il y a un an de passer de la plate-forme Symbian à celle de Microsoft.

Faute d'avoir remporté suffisamment de nouveaux contrats pour compenser la forte baisse d'activité en provenance de son principal client, la société a accusé une perte nette de 231 millions de dollars (177 millions d'euros) au quatrième trimestre, qui a pesé sur les résultats de STMicro.   Suite...