La banque centrale des Emirats déjoue une attaque informatique

dimanche 22 janvier 2012 15h47
 

DUBAI (Reuters) - La banque centrale des Emirats arabes unis a repoussé cette semaine un raid de pirates informatiques, sur fond de cyberattaques croissantes dans la région, a confié dimanche son responsable des technologies de l'information.

"Le site n'a subi aucun dommage", a déclaré Bob Thomson, expliquant que l'opérateur télécoms des Emirats, Etisalat, qui fournit des services de téléphonie fixe à la banque, avait bloqué l'accès au site depuis l'étranger, faisant échouer une attaque de type DoS (déni de services) de la part des hackers.

"Etisalat a été très prudent, ce qui est la bonne approche", a ajouté Bob Thomson.

Un groupe de hackers se baptisant IDF Team, allusion apparente au sigle anglais de la force de défense israélienne (IDF), avait averti mercredi qu'il s'efforcerait de bloquer le site de la banque émiratie.

Il y a deux semaines, le gouvernement israélien a dénoncé le piratage informatique de milliers de numéros de cartes de crédit par un hacker affirmant être de nationalité saoudienne et a juré de se venger.

Des pirates ont revendiqué la semaine dernière des attaques contre les sites des bourses d'Arabie saoudite et d'Abou Dhabi, qui ont déclaré ne pas avoir été affectés.

"La menace est réelle. Nous avons des attaques ciblées vers la région qui sont destinées à rassembler des renseignements et des informations confidentielles et à créer le chaos", a déclaré Bulent Teksoz, responsable de la société de sécurité informatique Symantec chargé des puissances émergentes.

Matt Smith; Jean-Stéphane Brosse pour le service français