La justice américaine s'attaque au site Megaupload

vendredi 20 janvier 2012 09h39
 

par Jeremy Pelofsky et Jim Finkle

WASHINGTON (Reuters) - Le site de téléchargement de fichiers Megaupload.com a été rendu inaccessible jeudi par le gouvernement américain, conséquence de poursuites engagées par la justice contre plusieurs responsables du site accusés de violation du droit d'auteur.

Cette décision, qui frappe l'un des plus importants sites de téléchargement au monde, survient alors que deux projets de loi visant à renforcer la lutte contre le téléchargement illégal aux Etats-Unis met internet en ébullition.

Les fondateurs de la plateforme de partage de fichiers, baptisée "Mega Conspiracy" par les procureurs, sont accusés d'avoir entraîné plus de 500 millions de dollars de perte pour les ayant-droits et d'avoir généré 175 millions de dollars de profit via les abonnements et la publicité.

A ce titre, un tribunal fédéral de Virginie a ordonné jeudi la fermeture de dix-huit autres noms de domaine affiliés à Megaupload et a saisi quelque 50 millions de dollars d'avoirs.

"En échange d'une rétribution, la Mega Conspiracy fournit la reproduction rapide et la distribution de copies illégales d'oeuvres protégées grâce à ses serveurs localisés dans le monde entier", souligne l'acte d'inculpation.

ARRESTATIONS EN NOUVELLE-ZELANDE

Une vingtaine de mandats d'arrêts ont été émis aux Etats-Unis et jusqu'à huit autres à l'étranger.

La police néo-zélandaise a arrêté vendredi matin dans une maison d'Auckland le fondateur du site, Kim Dotcom, également connu sous le nom de Kim Schmitz et de Kim Tim Jim Vestor, un ressortissant allemand de 37 ans muni d'un titre de séjour en Nouvelle-Zélande.   Suite...