January 18, 2012 / 7:03 AM / 6 years ago

Le départ de Yang ouvre la voie à des cessions chez Yahoo

3 MINUTES DE LECTURE

<p>Le co-fondateur de Yahoo Jerry Yang a d&eacute;missionn&eacute; de ses fonctions mardi. /Photo d'archives/Toby Melville</p>

par Alexei Oreskovic

SAN FRANCISCO (Reuters) - Le cofondateur de Yahoo Jerry Yang, en annonçant mardi soir son départ, a fait sauter l'un des derniers verrous empêchant l'ouverture du capital du groupe à de nouveaux investisseurs ou à un démantèlement de ses actifs asiatiques, estiment plusieurs analystes.

Cette démission intervient deux semaines après que le portail internet a choisi un nouveau directeur général, Scott Thompson, à charge pour lui de ramener Yahoo au premier rang des spécialistes de l'internet, une place qu'il occupait à la fin des années 1990.

A Wall Street, les investisseurs ont salué l'information, le titre s'adjugeant jusqu'à 4,6% dans les transactions électroniques. Ils jugent désormais plus probable l'arrivée d'argent frais en provenance d'un fonds de capital-investissement ou la cession de la participation détenue par Yahoo dans le chinois Alibaba.

"Tout le monde va se dire que cela signifie qu'un accord avec des partenaires asiatiques est plus probable", a déclaré Ben Schacter, analyste de Macquarie.

"Les actionnaires avaient tendance à penser que Jerry était plus intéressé par la reconstruction du groupe que par la maximalisation de la valeur à court terme."

Jerry Yang, qui a rompu tous les liens qui l'attachaient à Yahoo puisqu'il a également abandonné son fauteuil au conseil d'administration, était contesté depuis l'échec d'une tentative de rachat du portail par Microsoft en 2008.

Les mandats des neuf membres qui restent au conseil d'administration de Yahoo doivent être renouvelés cette année et, selon Ryan Jacobs, président et investisseur en chef de Jacob Funds, le départ de Jerry Yang ouvre la voie à un vaste renouvellement de la gouvernance de Yahoo.

"S'ils ne se saisissent pas rapidement de cette question, ils courent le risque d'une 'proxy battle' (fédération des droits de vote d'actionnaires pour faire pression sur la direction, NDLR) et ils font tout pour éviter cela", a-t-il dit.

Herman Leung, analyste de Susquehanna, a quant à lui déclaré qu'il pensait que Jerry Yang resterait toute sa vie chez Yahoo.

"Son absence au conseil d'administration pourrait faciliter une transaction potentielle. Mais pour quelle transaction, nous n'en avons aucune idée", a-t-il dit.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below