10 janvier 2012 / 19:34 / il y a 6 ans

Samsung ne doute pas de détrôner Nokia en 2012 dans les mobiles

par Miyoung Kim et Tarmo Virki

LAS VEGAS/HELSINKI (Reuters) - Samsung Electronics estime pouvoir devenir en 2012 le numéro un mondial des fabricants de téléphones portables, un rang occupé par Nokia depuis quatorze ans.

Le groupe sud-coréen a pris au troisième trimestre 2011 la place de numéro un mondial des fabricants de smartphones et est en train d'accroître sa suprématie avec des appareils épurés et une large gamme de produits.

Par ailleurs, les derniers-nés d'HTC, Nokia et Research in Motion, le fabricant du BlackBerry, ne parviennent pas à s'imposer.

Le directeur général de Samsung, Choi Gee-sung, a déclaré lundi soir aux journalistes réunis à Las Vegas à l'occasion du salon de l'électronique grand public (CES) que le groupe sud-coréen avait détrôné Nokia en termes de chiffre d'affaires sur le dernier trimestre de 2011.

Il estime que Samsung aura aussi dépassé le groupe finlandais en termes d'unités vendues cette année.

"Cela montre vraiment à quel point Nokia n'a pas réussi à maintenir la cadence en 2011", commente Tim Shepherd, analyste chez Canalys.

"Samsung prend vraiment de l'avance en ce moment. Le groupe propose des produits convaincants au marché et les consommateurs répondent présents", a-t-il ajouté.

SAMSUNG OPTIMISTE

Perdre la place de numéro un serait un nouvel échec pour Nokia, qui avait ravi en 1998 la tête de l'industrie de la téléphonie mobile à Motorola.

La domination de Nokia a commencé à faiblir en 2007 quand Apple est entré sur le marché, devenant en quatre ans le numéro un mondial des fabricants de smartphones.

Si les prévisions de Samsung sont conformes à celles de certains analystes, dont ceux de Royal Bank of Scotland qui prévoient que le groupe coréen prenne le pas sur Nokia en 2012, la majorité des observateurs estiment toutefois que le groupe finlandais conservera son leadership en 2012.

Selon la dernière enquête effectuée par Reuters, les ventes de Nokia devaient atteindre 418 millions de combinés en 2011, contre 320 millions pour Samsung. L'écart devrait se resserrer en 2012 avec 388 millions de téléphones vendus par Nokia et 359 millions par Samsung.

"Samsung se rapproche très rapidement de Nokia. Leur stratégie dans les smartphones a fait ses preuves et dans les téléphones sans système d'exploitation ("feature phones") ils connaissent une croissance très forte dans les marchés émergents", a déclaré Francisco Jeronimo, analyste chez IDC.

LES MARCHÉS ÉMERGENTS, LE DÉFI DE SAMSUNG

Le groupe sud-coréen avait déclaré début décembre que ses ventes avaient atteint 300 millions de combinés en 2011, grâce à un quasi quadruplement de ses ventes de smartphones.

"Si on prend en compte la position très forte de Nokia sur les marchés émergents, les prévisions de Samsung semblent impliquer que Nokia va lourdement chuter sur les marchés matures", a déclaré Carolina Milanesi, analyste chez Gartner.

Les analystes prévoient que la croissance du marché des téléphones portables ralentisse en 2012, avec une demande faible anticipée en Europe occidentale mais forte dans les pays émergents, qui sont historiquement le bastion de Nokia.

"Je pense qu'il va être difficile pour Samsung de battre Nokia sans cibler plus agressivement les marchés émergents", a expliqué Carolina Milanesi.

Mathilde Gardin pour le service français, édité par Jean Décotte

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below