Alibaba engage un cabinet de lobbying pour le dossier Yahoo

jeudi 29 décembre 2011 08h48
 

(Reuters) - Alibaba Group a engagé une firme de Washington spécialisée dans le lobbying ce qui laisse penser que la société de commerce en ligne chinoise serait disposée à lancer une offre sur Yahoo dans le cas où les discussions visant à mettre un terme à leur partenariat asiatique tourneraient court.

Jack Ma, le fondateur d'Alibaba, avait dit en septembre qu'il était intéressé par le rachat de la totalité du groupe internet américain si l'occasion se présentait.

Le fait d'engager un cabinet de lobbying, en l'occurrence Duberstein Group, peut aider Alibaba à surmonter toute opposition politique à une OPA sur l'intégralité de Yahoo de la part d'une firme dont le pays d'origine contrôle et censure internet.

Yahoo étudie des propositions visant à se réorganiser face à la concurrence imposée par des poids lourds du web tels que Google et Facebook.

De l'avis des investisseurs, la participation de 40% de Yahoo dans Alibaba et ses 35% dans Yahoo Japan sont de loin ses actifs les plus attrayants.

Le Wall Street Journal écrivait la semaine dernière que Yahoo étudiait un projet de scission de ses actifs asiatiques dans le cadre d'une transaction complexe représentant 17 milliards de dollars (13 milliards d'euros).

Des sources avaient dit à Reuters, toujours la semaine dernière, que la piste envisagée par le conseil d'administration de Yahoo consistait à céder l'essentiel de sa participation dans Alibaba et la totalité de sa participation dans Yahoo Japan.

Cette dernière participation serait cédée à l'autre actionnaire de référence de Yahoo Japan, le japonais Softbank. Yahoo conserverait une participation de 15% dans Alibaba.

Le cabinet Duberstein est dirigé par Kenneth Duberstein, ex-secrétaire général de la Maison Blanche sous la présidence de Ronald Reagan.

Paritosh Bansal et David Ingram; Wilfrid Exbrayat pour le service français