Coup de pouce en vue de l'Arcep pour Free Mobile

vendredi 9 décembre 2011 18h37
 

PARIS (Reuters) - L'Autorité de la Concurrence s'est déclaré vendredi favorable à l'instauration d'un coût de terminaison d'appel avantageux pour Free Mobile, le quatrième opérateur de téléphonie mobile qui doit faire son entrée en France en 2012.

Lorsqu'une personne appelle un correspondant abonné chez un autre opérateur, ce dernier prélève à l'opérateur d'origine un coût d'acheminement de la communication, dit "coût de terminaison d'appel".

"(L'Autorité de la concurrence) estime qu'une terminaison d'appel asymétrique en faveur du nouvel entrant - Free mobile - peut, à titre transitoire, contribuer à rétablir l'équité concurrentielle entre les acteurs", a expliqué l'Autorité dans un communiqué.

Une asymétrie tarifaire a déjà existé entre d'une part les deux plus gros opérateurs France Télécom et SFR, et d'autre part Bouygues Telecom, au motif que le parc d'abonnés de ce dernier était historiquement plus restreint. Mais cette différence a disparu en juillet dernier en vertu d'un projet de l'Arcep, le régulateur des télécoms.

Celui-ci pousse depuis fin 2008 à une baisse du coût de terminaison d'appel dans l'intention de réduire la facture moyenne de portable des Français.

Gilles Guillaume, édité par Gwénaëlle Barzic