Verizon rachète les fréquences sans fil d'opérateurs câblés

samedi 3 décembre 2011 10h58
 

(Reuters) - Verizon Wireless va verser 3,6 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) à des opérateurs câblés américains pour racheter des fréquences sans fil, accentuant la pression sur ses principaux rivaux et rebattant les cartes dans le secteur.

L'accord, scellé avec un consortium qui inclut Comcast et Time Warner Cable, doit aussi permettre aux opérateurs câblés de revendre à leurs clients les services mobiles de Verizon.

Verizon comme AT&T, son principal concurrent, ont besoin de renforcer leur réseau pour faire face à une demande accrue de services mobiles gourmands en données, comme par exemple les vidéos.

Cet accord pourrait contraindre AT&T à devoir accélérer le processus de validation par les autorités de sa fusion avec T-Mobile USA, filiale de Deutsche Telekom, pour 39 milliards de dollars, une opération dont l'issue semble de plus en plus compromise.

Selon les analystes, Verizon a réussi un coup de maître.

"Si elle est validée, la vente des fréquences représente une réorganisation spectaculaire du paysage sans fil", juge Craig Moffett, analyste de Bernstein, qui avait envisagé auparavant qu'AT&T pourrait s'allier avec les opérateurs câblés si sa fusion avec T-Mobile USA échouait.

Pour Michael Nelson, analyste chez Mizuho, la volte-face des opérateurs câblés est une surprise alors qu'ils avaient acquis ces fréquences précisément pour concurrencer les opérateurs mobiles sur leur propre terrain.

Certains voient cet accord comme un aveu d'échec de leur part même s'ils dominent toujours leurs rivaux sans fil en termes de croissance des services internet et du téléphone fixe.

Selon les termes de l'accord, Comcast retirera 2,3 milliards de dollars de la vente, tandis que Time Warner Cable recevra environ 1,1 milliard.

L'action Verizon a clôturé en hausse de 0,21% à Wall Street, tandis que Comcast et Time Warner Cable ont pris respectivement 3,5% et 4,7%.

Sinead Carew et Yinka Adegoke, Jean Décotte pour le service français

 
<p>Verizon Wireless va verser 3,6 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) &agrave; un consortium d'op&eacute;rateurs c&acirc;bl&eacute;s am&eacute;ricains -dans lequel figurent notamment Comcast et Tim Warner Cable- pour racheter des fr&eacute;quences sans fil, accentuant la pression sur ses principaux rivaux et rebattant les cartes dans le secteur. /Photo prise le 6 janvier 2011/REUTERS/Rick Wilking</p>