Trois pirates disent avoir brisé la sécurité du PlayBook de RIM

mercredi 30 novembre 2011 20h28
 

TORONTO (Reuters) - Trois pirates informatiques ont affirmé être en mesure de prendre le contrôle total de la tablette numérique PlayBook de Research in Motion en exploitant une faille du système, annonce susceptible de nuire au fabricant canadien réputé pour la sécurité de ses appareils.

Aux dires des trois "hackers", dissimulés derrière les pseudonymes xpvqs, neuralic et Chris Wade, ils sont capables de modifier tout dossier ou programme présent sur la tablette et d'en contrôler toutes les fonctionnalités.

RIM a dit enquêter sur ces affirmations et assuré qu'une solution serait proposée si le piratage était avéré.

Les systèmes d'exploitation iOS d'Apple et Android de Google sont régulièrement la cible de pirates ou d'utilisateurs qui souhaitent exécuter des programmes bloqués, mais il est plus rare que la sécurité des appareils de RIM soit prise en défaut.

Le PlayBook fonctionne sous QNX, un système différent de celui actuellement installé sur les smartphones BlackBerry mais qui doit équiper ces derniers à partir de l'année prochaine.

En juillet, le PlayBook a été la première tablette numérique à obtenir la certification de sécurité autorisant son utilisation par les services du gouvernement américain.

Les trois pirates qui disent avoir percé le système de sécurité de la tablette ont l'intention de rendre leur découverte publique la semaine prochaine via un outil appelé DingleBerry.

Dans une vidéo publiée sur YouTube, "Chris Wade" montre comment DingleBerry lui donne accès au service de vidéos en ligne Hulu, en principe inaccessible sur le PlayBook puisqu'il n'est pour l'heure pas compatible avec les plateformes mobiles.

Une autre vidéo montre "neuralic" prendre le contrôle des voyants lumineux de sa tablette à distance à l'aide d'un ordinateur.

Alastair Sharp, Grégory Blachier pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten