28 novembre 2011 / 09:19 / dans 6 ans

L'offre Free Mobile devrait commencer à 10 euros

par Marie Mawad

PARIS (Reuters) - Free devrait tenir sa promesse et casser prochainement les prix du mobile en lançant des offres à partir de 10 euros par mois, soit en moyenne 40% moins chères que les propositions les plus agressives de ses grands concurrents, selon des analystes.

L‘inventeur de la “box”, numéro trois français dans le fixe avec 4,7 millions d‘abonnés, secouerait ainsi un peu plus un secteur français des télécoms dont la rentabilité n‘a cessé de s‘effriter depuis deux ans.

Un consensus Reuters réalisé auprès de neuf analystes révèle que le quatrième opérateur mobile, dont le fondateur Xavier Niel a promis de réduire de moitié la facture moyenne du mobile en se lançant au début de 2012, est susceptible de dévoiler un éventail d‘offres dont les prix s’étaleraient entre 10 et 27 euros par mois.

L‘offre la moins chère commencerait même à 5,90 euros par mois pour deux heures d‘appels, selon la fourchette basse des attentes, à comparer par exemple avec un premier forfait à 19,90 euros du côté de Sosh, la marque “low cost” de France Télécom.

“Vous connaissez Xavier Niel, il mettra le paquet sur les services”, résume un analyste.

Plusieurs d‘entre eux pronostiquent qu‘outre le facteur prix, Free misera sur une offre intégrant la téléphonie par internet de Skype et les appels vers les fixes à l‘international.

NI MOBILES NI BOUTIQUES

En s‘abstenant de subventionner les mobiles et en se passant de boutiques pour distribuer uniquement sur internet, comme il a laissé entendre qu‘il le ferait au moins dans un premier temps, le nouvel opérateur limiterait ses coûts et s‘assurerait ainsi une marge de manoeuvre sur les prix.

De quoi lui donner une force de frappe supplémentaire dans un segment mobile dont la rentabilité moyenne s‘est dégradée de cinq points en deux ans, selon les analystes de la Société Générale.

Les opérateurs en place ont quant à eux multiplié les offensives commerciales ces derniers mois.

Ils ont tous lancé des offres combinant fixe et mobile -baptisées “quadruple play”- et des forfaits téléphoniques “low cost” pour conquérir des clients et les verrouiller dans des contrats de longue durée avant que n‘arrive le challenger.

En Bourse, les opérateurs français ont sous-performé leurs comparables européens depuis le début de l‘année, plombés par la perspective d‘une guerre des prix à l‘arrivée de Free.

L‘action de l‘opérateur historique France Telecom accuse une chute de 23%, deux fois plus importante que celle de l‘indice européen des télécoms (-10%).

UN LANCEMENT EN DEUX TEMPS

A la question de savoir quand le lancement de Free Mobile aurait lieu, les spéculations se sont multipliées ces derniers mois, la presse citant notamment des premiers pas avant la saison de Noël, traditionnellement importante dans les ventes des opérateurs.

A cette échéance, Free est susceptible de lancer une version d‘essai de son service mobile, uniquement auprès de certains de ses abonnés, pour mettre son nouveau réseau à l’épreuve, déclare une source sectorielle.

“Dans la tradition d‘internet ils lanceront une version ‘béta’ auprès des freenautes les plus fidèles”, a expliqué la source, faisant ainsi référence aux aficionados de la marque, souvent abonnés de longue date.

Free a en tout cas bravé un premier obstacle, pré-requis à son entrée en service : celui du déploiement d‘un réseau d‘antennes détenu en propre qui couvre au minimum 27% de la population française.

Le directeur financier Thomas Reynaud a déclaré le 17 novembre, lors d‘une conférence sur les télécoms à Barcelone, que l‘opérateur avait même atteint les 30% de couverture.

Free peut dès lors s‘appuyer sur le réseau de l‘opérateur historique Orange dans les zones dont il reste absent, en vertu d‘un accord d‘itinérance conclu entre les deux groupes.

Contacté par Reuters, Free n‘a pas souhaité s‘exprimer sur ses offres à venir dans le mobile ou la date de lancement de son nouveau service.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below