AT&T se prépare à un échec du rachat de T-Mobile

jeudi 24 novembre 2011 21h17
 

par Georgina Prodhan et Harro Ten Wolde

LONDRES/FRANCFORT (Reuters) - AT&T a annoncé jeudi qu'il inscrirait dans ses comptes une charge exceptionnelle de quatre milliards de dollars (3,0 milliards d'euros) pour couvrir le coût d'un éventuel échec de son projet de reprise de T-Mobile USA, une opération dont l'issue semble de plus en plus compromise.

L'opérateur américain et Deutsche Telekom, maison mère de T-Mobile USA, ont assuré poursuivre les démarches en vue d'obtenir le feu vert des autorités antitrust américaines à ce rachat de 39 milliards de dollars, qui pourrait menacer des milliers d'emploi, mais ils ont retiré le dossier déposé auprès de la Federal Communications Commission (FCC), l'autorité de régulation du secteur aux Etats-Unis.

"Cette démarche formelle est entreprise aujourd'hui par les deux sociétés afin de consolider leurs forces et de focaliser leurs efforts vers l'obtention d'une autorisation antitrust du Département de la Justice", ont déclaré les sociétés.

"AT&T et Deutsche Telekom gardent comme objectif la vente à AT&T des activités mobiles de Deutsche Telekom aux Etats-Unis", ajoute le communiqué, publié le jour de Thanksgiving, férié aux Etats-Unis.

Le département de la Justice (DOJ) et la FCC s'opposent à l'opération, qui pourrait ramener à trois seulement le nombre d'opérateurs mobiles nationaux.

Un feu vert de la FCC serait inutile sans celui du DOJ. A l'inverse, AT&T et Deutsche Telekom expliquent qu'ils déposeraient de nouveau leur dossier devant la FCC si le DOJ donnait son accord.

EVERYTHING EVERYWHERE COMME PLAN B ?

Pour les analystes, le projet de fusion semble désormais plus compromis que jamais, même si T-Mobile USA, le plus petit des quatre opérateurs mobiles nationaux américains, a besoin de s'adosser à un grand groupe.   Suite...