Phone House voit la facture mobile des Français baisser encore

lundi 21 novembre 2011 13h48
 

PARIS (Reuters) - Phone House s'attend à ce que la facture mobile des Français baisse encore de 20% à 25% d'ici un an et demi, notamment avec l'entrée de Free Mobile dans un marché des télécoms que la mauvaise conjoncture rend friand de petits prix.

Le président de la première enseigne alternative de distribution de télécoms en France, qui compte 340 boutiques, a déclaré lundi à Reuters discuter avec le nouvel opérateur pour commercialiser ses offres, annoncées pour début 2012.

"On est en discussions avec Free pour savoir quand, plutôt que si, on commercialisera leurs offres", résume Guillaume van Gaver, qui estime que les prix ont déjà baissé de 20% à 25% depuis 2008 dans l'Hexagone.

Alors que la distribution reste largement dominée par les boutiques détenues en propre par les opérateurs - 70% du marché français environ -, Phone House distribue déjà Orange, SFR, Bouygues et Virgin Mobile.

L'entreprise, filiale du britannique Carphone Warehouse, s'attend globalement à "un Noël fort", même si son président n'exclut pas que certains clients se montrent attentistes d'ici au lancement de Free Mobile, qui a promis de diviser par deux la facture mobile des Français.

Guillaume van Gaver, qui dirige également des magasins en Europe du Sud, ajoute que les consommateurs espagnols ou portugais, plus touchés par le ralentissement économique, se montrent d'autant plus sensibles au prix.

Phone House, qui a dégagé 350 millions d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier, pronostique un recul des volumes de ventes de mobiles l'an prochain et s'attend à une baisse des revenus en 2011 comme en 2012.

Le dirigeant estime en revanche que la crise pourrait générer des opportunités d'acquisitions, auxquelles le groupe dit être attentif.

Marie Mawad, Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud, édité par Dominique Rodriguez