Davantage taxé, Vivendi abaisse sa prévision 2011

mercredi 16 novembre 2011 13h02
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS, 16 novembre - Vivendi a abaissé mercredi sa prévision de résultat net ajusté pour 2011 face à l'alourdissement de ses charges fiscales résultant des mesures d'austérité adoptées en France pour réduire le déficit public.

Le groupe de télécoms et de divertissement rattrape néanmoins une partie de son retard en Bourse en signant la plus forte hausse du CAC 40, le marché saluant des résultats trimestriels meilleurs que prévu, bien que pour partie aidés par des éléments exceptionnels.

A 12h13, le titre avance de 3,36% à 16 euros alors que le CAC 40 est à l'équilibre. Depuis le début de l'année, l'action de Vivendi a reculé de 20,8% alors que l'indice européen des médias a reculé de 14,55% et celui des télécoms de 7,02%.

Les analystes, qui avaient anticipé la révision à la baisse de l'objectif 2011, ont également été rassurés par son ampleur plus réduite que prévu.

"Les résultats sont plutôt bons pour être honnête (...). A ces niveaux, il y a peu de risques à la baisse sur le titre compte tenu du rendement de dividende", explique Conor O'Shea, analyste à Kepler Capital Markets. "L'action n'est pas surévaluée, c'est sûr !"

MARGES DE MANOEUVRE RÉDUITES

Le conglomérat évalue à 350 millions d'euros l'impact sur ses comptes 2011 des nouvelles dispositions fiscales adoptées récemment en France et notamment la suppression du régime du bénéfice mondial consolidé dont il bénéficiait jusque-là, ainsi que le plafonnement du report des déficits en matière d'impôts sur les sociétés.

Cette pression fiscale accrue est en partie compensée par la révision à la hausse de 200 millions d'euros de la prévision 2011 de résultat net ajusté, amenant le groupe à tabler au final sur un chiffre de 2,85 milliards d'euros contre plus de trois milliards précédemment.   Suite...