Adobe renonce à Flash pour les appareils mobiles

mercredi 9 novembre 2011 21h15
 

par Jim Finkle

NEW YORK (Reuters) - Adobe Systems Inc a annoncé mercredi l'abandon de son logiciel Flash Player pour les plateformes mobiles, mettant ainsi un terme à un long bras de fer avec Apple, qui avait écarté ce lecteur vidéo de ses iPhone et iPad depuis 2007, au profit des applications ouvertes en HTML5.

L'éditeur américain souhaite à présent se focaliser sur les standards ouverts du web, comme le langage HTML5, défendu par Steve Jobs, le défunt directeur général d'Apple, dans une lettre ouverte en 2010.

Selon Apple, le lecteur Flash d'Adobe, très répandu sur internet pour la conception de sites web, la lecture de vidéos ou de jeux vidéo, est source de problèmes techniques et de consommation excessive d'énergie. (Voir ).

La décision d'Adobe intervient alors que le spécialiste des logiciels d'arts graphiques a annoncé mardi un avertissement sur la croissance de son chiffre d'affaires pour l'année prochaine, le licenciement de 7% de son personnel et une restructuration de son métier vers la location de logiciels.

En Bourse, le titre Adobe perdait 8,32% à 27,88 dollars vers 20h00 GMT, après avoir plongé la veille de 9,2%.

Selon les analystes, la décision d'Adobe signifie que les développeurs sur le web vont sans doute cesser d'utiliser les outils de Flash.

VICTOIRE DE STEVE JOBS

Si Apple a refusé la technologie Flash dans ses appareils, ce n'est pas le cas des fabricants de téléphones portables et de tablettes comme Motorola Mobility Holdings, Samsung Electronics ou Research in Motion, qui en avaient fait un argument de vente.   Suite...