COR-HP souhaiterait vendre des actifs de Palm

mardi 8 novembre 2011 17h23
 

(Corrige nom de la banque Perella Weinberg aux deux derniers paragraphes)

NEW YORK/SAN FRANCISCO (Reuters) - Hewlett-Packard Co cherche à vendre sa plate-forme mobile webOS acquise lors du rachat l'année dernière de Palm pour 1,2 milliard de dollars, ont déclaré quatre sources au fait de la situation.

Le constructeur informatique américain, empêtré dans une stratégie floue sur le marché des smartphones et des tablettes, a pris conseil auprès de Bank of America Merrill Lynch pour étudier différentes options d'un retour sur investissement, ont précisé les sources.

Le système d'exploitation mobile de Palm pourrait être cédé pour seulement quelques centaines de millions de dollars à Amazon.com, Research In Motion, IBM, Oracle ou Intel, qui figurent parmi les groupes ayant montré un intérêt pour webOS, ont déclaré les sources.

L'intérêt pour Palm porte essentiellement sur le portefeuille de brevets détenus par le groupe qui est devenu stratégique dans la bataille en cours sur la propriété intellectuelle, selon des experts.

L'avenir de la division webOS est devenue très incertain depuis que HP a décidé de mettre fin à sa tablette TouchPad fonctionnant sous ce système d'exploitation après des ventes plus faibles que prévu.

Un porte-parole de HP a cependant déclaré: "Nous étudions les moyens d'optimiser le logiciel webOS", se refusant à tout autre commentaire.

En octobre, HP a déclaré qu'il renonçait à se séparer de sa division PSG (Personal Systems Group), qui gère les produits grand public, revenant ainsi sur une annonce faite par son ancien directeur général, Leo Apotheker, remercié un mois plus tôt.

La banque d'investissement Perella Weinberg, qui avait été recrutée par Leo Apotheker pour explorer alors différentes alternatives pour le futur de webOS, a depuis perdu son mandat auprès de HP, ont indiqué les sources.

Perella Weinberg n'était pas immédiatement disponible pour commenter l'information et de son côté Bank of America n'a pas souhaité réagir.

Nadia Damouni à New York et Poornima Gupta à San Francisco; Claude Chendjou pour le service français, édité par Catherine Monin

 
<p>Hewlett-Packard cherche &agrave; vendre sa plateforme mobile webOS, acquise lors du rachat l'ann&eacute;e derni&egrave;re de Palm pour 1,2 milliard de dollars, selon plusieurs sources. /Photo d'archives/REUTERS/Beck Deifenbach</p>