Orange et Publicis lancent un fonds dédié au numérique

lundi 7 novembre 2011 12h02
 

PARIS (Reuters) - L'opérateur télécoms Orange et le groupe publicitaire Publicis ont annoncé lundi qu'ils investiraient ensemble 150 millions d'euros pour la création d'un fonds destiné à financer les jeunes pousses et les entreprises en croissance du monde de l'internet et du numérique.

Les deux entreprises espèrent doubler la dotation du fonds d'investissement en levant la même somme auprès de nouveaux partenaires financiers ou industriels, voyant dans ce projet une façon de combler les lacunes de l'écosystème français en termes de financement et d'accompagnement des start-up technologiques.

"L'investissement dans les jeunes pousses, ça n'est pas quelque chose qui est réservé aux 'business angels', nous avons aussi une responsabilité", a déclaré Stéphane Richard, le PDG de France Télécom, faisant référence à une première génération d'entrepreneurs français qui a défriché le terrain et qui réinvestit aujourd'hui ses gains, comme Xavier Niel, patron de Free, Marc Simoncini, fondateur de Meetic ou Pierre Kosciusko-Morizet, créateur de PriceMinister.

Le nouveau fonds, dont le nom reste à trouver mais dont le projet porte "Gazelle" pour nom de code, a une durée de dix ans. Il a pour objectif d'entrer au capital de sociétés en tant qu'actionnaire minoritaire, pour une période d'investissement cible de six ans et un ticket moyen de 500.000 euros sur les jeunes entreprises et de plusieurs millions pour les plus grandes.

"On va participer de manière plus active à l'économie numérique et on espère bien en tirer un bénéfice financier", a ajouté Maurice Lévy, le président du directoire de Publicis, rappelant la double vocation du fonds : responsabilité sociale et gain financier.

Les dirigeants des deux groupes, qui ont animé une conférence de presse commune, ont insisté sur l'indépendance du nouveau fonds et la poursuite par ailleurs de leurs propres stratégies d'acquisitions.

Le lancement constitue un nouvel exemple des initiatives qui sont menées en France pour encourager la création d'entreprise et l'innovation dans le secteur des technologies.

Des chefs d'entreprises et des investisseurs avaient indiqué lors du Forum Reuters des pépites du web, qui s'est tenu à Paris le mois dernier, qu'une nouvelle génération d'entrepreneurs du web émerge en France dans un écosystème qui facilite de plus en plus le financement de nouveaux projets.

Marie Mawad, édité par Dominique Rodriguez