Les combinés Android coûteraient des milliards aux opérateurs

jeudi 3 novembre 2011 11h48
 

(Reuters) - Installer d'anciennes versions d'Android, le système d'exploitation de Google, sur des téléphones bon marché pourrait coûter jusqu'à deux milliards de dollars (1,45 milliard d'euros) en frais de réparations aux opérateurs télécoms, montre une étude de WDS, un spécialiste des produits et services sans fil.

Les pannes de matériel onéreuses sont plus fréquentes sur les combinés équipés d'Android que sur les iPhone d'Apple et les BlackBerry de Research In Motion, qui exercent un strict contrôle sur les composants de leurs téléphones, explique l'étude.

Les combinés équipés d'Android, moins chers à fabriquer, ont permis au logiciel de Google de devenir la première plate-forme pour les smartphones, attirant des dizaines de fabricants allant de Samsung Electronics aux vendeurs asiatiques spécialisés dans les "marques blanches".

"Alors que ce prix paraît très attractif, lorsque vous regardez ce que coûte, au total, la possession de l'appareil, c'est une autre histoire", a expliqué Tim Deluca-Smith, vice-président du marketing chez WDS, qui propose notamment des services de centres d'appel aux opérateurs.

La part d'Android sur le marché des smartphones a atteint 57% au troisième trimestre contre 25% à la même période en 2010 et 3% il y a deux ans, selon le cabinet de recherche Canalys qui souligne le succès des modèles de Samsung, HTC et Sony Ericsson.

Deluca-Smith estime que si Android a contribué à démocratiser les smartphones, son ascension a un coût, notamment quand les opérateurs télécoms proposent des appareils bon marché de marques peu connues.

Il estime que renvoyer un appareil défectueux à l'opérateur coûte en moyenne à ce dernier 80 livres sterling (93 euros environ) de services, de taxes de transports ou de remplacement.

L'étude s'appuie sur 600.000 appels passés aux centres WDS d'assistance technique en Europe, en Amérique du Nord, en Afrique du Sud et en Australie.

Tarmo Virki, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

 
<p>Installer d'anciennes versions d'Android, le syst&egrave;me d'exploitation de Google, sur des t&eacute;l&eacute;phones bon march&eacute; pourrait co&ucirc;ter jusqu'&agrave; deux milliards de dollars (1,45 milliard d'euros) en frais de r&eacute;parations aux op&eacute;rateurs t&eacute;l&eacute;coms, selon &eacute;tude de WDS, un sp&eacute;cialiste des produits et services sans fil. /Photo d'archives/REUTERS/Bazuki Muhammad</p>