Orange moins offensif pour préserver ses marges

jeudi 27 octobre 2011 18h56
 

par Marie Mawad

PARIS, 27 octobre - France Télécom promet de resserrer ses dépenses commerciales en fin d'année pour limiter l'érosion de sa marge et solidifier sa génération de trésorerie, à l'approche d'une période des fêtes qui s'annonce pourtant très concurrentielle dans les télécoms.

L'opérateur historique français a légèrement relevé son objectif annuel de cash flow opérationnel jeudi, pour viser désormais un peu plus de neuf milliards d'euros: une façon d'envoyer un signal sur la solidité de son dividende, qu'il a promis de stabiliser cette année et la suivante.

"Nous devons nous battre et gagner avec le moins de munitions possible", a déclaré Gervais Pellissier, le directeur financier. "Pour l'iPhone 4S, on n'est pas le plus agressif en France, ce qui ne nous a pas empêché de réaliser de bons recrutements", a-t-il poursuivi, citant l'exemple du dernier smartphone d'Apple.

France Télécom, qui a engrangé sur les neuf premiers mois de l'année un cash flow opérationnel retraité de 7,88 milliards d'euros, veut ainsi limiter l'érosion de sa marge à un point sur l'ensemble de 2011, contre -1,4 point sur neuf mois, en dépit de la poursuite attendue de la baisse de ses revenus.

Après la publication de résultats trimestriels jugés globalement sans surprise par les analystes financiers, l'action France Télécom gagnait 2,82% à 13,48 euros, à 17h00 dans un marché parisien fortement haussier (+5,73% pour l'indice CAC 40).

"Le message est rassurant (...), mais le vrai test pour les marges viendra avec l'arrivée de Free Mobile sur le marché en 2012", a estimé un analyste basé à Londres.

DÉFENDRE LES MARGES FACE À FREE

Fort de contrats longs avec ses clients et de revenus récurrents, France Télécom a dit disposer d'une bonne visibilité sur la fin d'année et, à la question de savoir si les remous de la conjoncture se feraient sentir en 2012, Gervais Pellissier a dit s'attendre à un léger impact sur ses activités à destination des entreprises.   Suite...

 
<p>France T&eacute;l&eacute;com, qui s'appuie sur la bonne visibilit&eacute; dont il dispose pour la fin d'ann&eacute;e, rel&egrave;ve l&eacute;g&egrave;rement son objectif de cash flow op&eacute;rationnel 2011 pour viser d&eacute;sormais un peu plus de 9 milliards d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/R&eacute;gis Duvignau</p>