Nokia dévoile ses premiers smartphones sous Windows

mercredi 26 octobre 2011 14h45
 

par Tarmo Virki et Georgina Prodhan

LONDRES (Reuters) - Nokia a dévoilé mercredi ses premiers smartphones utilisant le système d'exploitation de Microsoft, le premier fabricant mondial de téléphones mobiles espérant ainsi se relancer dans la course avec Apple et Google.

Les deux nouveaux smartphones, dont un analyste a estimé qu'ils n'avaient rien d'exceptionnel, seront mis en vente sur les principaux marchés européens pour la période des fêtes de Noël et constituent une première étape dans la stratégie du géant finnois pour renouer avec le succès.

Le modèle haut de gamme Lumia 800, intégrant un accès facile aux réseaux sociaux comme Facebook et la lecture de vidéos en haute définition, sera proposé à un prix de 420 euros hors primes promotionnelles, soit moins que pour l'iPhone d'Apple mais au-dessus du prix de nombreux appareils équipés du système Android de Google.

Il intégrera aussi la version complète et gratuite du système de navigation Windows très attendue des utilisateurs.

La version de base, le Lumia 710, sera commercialisée 270 euros.

"Ces combinés sont un bon début, mais en réalité ils ne sont que des produits assez basiques utilisant Windows pour mobile", a estimé Ben Wood, directeur de la recherche de CCS Insight, un cabinet britannique de consultants spécialisé dans les télécoms.

"C'est un développement positif mais la reconquête de ce marché lucratif sur lequel Apple et Android sont solidement installés reste une tâche herculéenne", prévient-il.

Nokia, qu'Apple et Google ont pris de vitesse sur le marché en plein essor des smartphones, a décidé d'abandonner sa plate-forme vieillissante Symbian au profit du système d'exploitation de Microsoft, une initiative risquée qui avait effrayé les investisseurs en février.   Suite...

 
<p>Le nouveau Lumia 710, un des deux smartphones sous Windows que Nokia a d&eacute;voil&eacute; mercredi avec l'ambition de revenir dans la course face &agrave; Apple et aux combin&eacute;s qui fonctionnent sous Android, le syst&egrave;me de Google. /Photo prise le 26 octobre 2011/REUTERS/Paul Hackett</p>