Le partenariat avec Nokia va profiter à Microsoft en Europe

mardi 25 octobre 2011 09h49
 

(Reuters) - Microsoft va doubler sa part de marché dans les smartphones en Europe occidentale l'année prochaine, la portant à 12,3%, à la faveur de son nouveau partenariat avec le géant finlandais Nokia, selon une étude du cabinet Strategy Analytics publiée mardi.

Nokia devrait présenter mercredi ses premiers smartphones fonctionnant avec le système d'exploitation Windows Phone de Microsoft, à l'occasion de sa conférence annuelle, à Londres.

Le groupe finlandais avait annoncé en février son intention d'abandonner la plate-forme Symbian au bénéfice des logiciels de Microsoft, un pari qui reste considéré comme risque par les investisseurs.

La capitalisation boursière de Nokia a d'ailleurs été divisée par deux depuis cette annonce, les spécialistes du secteur se demandant si l'ancienne force dominante des téléphones mobiles pourra un jour retrouver les parts de marché perdues.

La prévision de 12,3% pour Microsoft est la somme de tous les fabricants utilisant les logiciels du groupe américain. Au premier semestre 2010, Symbian avait encore une part de marché de 41% en Europe occidentale.

Selon Strategic Analytics, les ventes de smartphones en Europe occidentale devraient atteindre 117 millions en 2012, soit une croissance de 12% par rapport à 2011, la plate-forme Windows Phone étant vue comme celle susceptible de croître le plus vite.

"Grâce au soutien croissant de fabricants de premier plan, notamment Nokia, Microsoft est bien placé pour devenir la troisième plate-forme de smartphones en Europe occidentale derrière Android et Apple iOS l'année prochaine", précise un analyste du cabinet, dans un communiqué.

Selon ce dernier, Android, fabriqué par Google, devrait avoir une part de marché de 44% en 2012 et Apple une part de marché de 23%.

Selon Strategy Analytics, Windows Phone bénéficiera également des modèles de Samsung Electronics et de HTC utilisant cette plate-forme, mais le cabinet souligne que le succès à long terme du système d'exploitation de Microsoft n'est pas encore garanti.

"Il reste des défis pour Microsoft, dont (...) la taille relativement modeste de son magasin d'applications et une perception de la marque qui est peut-être encore biaisée par des défauts passés de Windows Phone", souligne Strategy Analytics.

Tarmo Virki; Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

 
<p>Microsoft va doubler sa part de march&eacute; dans les smartphones en Europe occidentale l'ann&eacute;e prochaine, la portant &agrave; 12,3%, &agrave; la faveur de son nouveau partenariat avec le g&eacute;ant finlandais Nokia, selon une &eacute;tude du cabinet Strategy Analytics. /Photos d'archives/REUTERS/Charles Platiau/Bob Strong</p>