Atos prévoit une légère hausse de son CA au 4e trimestre

mardi 25 octobre 2011 10h25
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Atos anticipe une légère hausse de son chiffre d'affaires sur les trois derniers mois de l'année, en dépit des turbulences actuelles dans la zone euro qui n'ont pour l'instant pas eu de répercussions comparables à celles observées au plus fort de la crise économique et financière en 2008 et 2009.

La SSII s'est montrée plutôt confiante quant à l'évolution de son activité à court terme grâce à l'intégration de SIS, racheté en décembre à Siemens, qui a permis d'augmenter la part de son chiffre d'affaires récurrent et d'élargir davantage son implantation géographique au-delà de la zone euro.

"L'environnement est beaucoup moins violemment dégradé que ce que nous avions pu connaître en 2008/2009. Nous ne voyons absolument pas, à ce stade, le même type de réactions de nos clients", a précisé Gilles Grapinet, le directeur général adjoint, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

L'ancien Atos Origin a officiellement bouclé au début de l'été le rachat de la division informatique du conglomérat allemand, donnant naissance à une nouvelle entité qui se place dans le peloton de tête des services informatiques en Europe.

Avec l'intégration de SIS, qui se déroule conformément au "plan de marche" selon Atos, le nouveau groupe tire désormais près des trois quarts de ses revenus (74%) de contrats pluriannuels, ce qui limite son exposition aux cycles d'activité dans un secteur des services informatiques particulièrement sensibles aux soubresauts de la conjoncture économique.

"Aujourd'hui, à court terme, nous sommes prudemment optimistes. En ce qui nous concerne, l'activité est plutôt en voie d'amélioration", a souligné Gilles Grapinet.

L'activité, qui a encore légèrement reculé au troisième trimestre, devrait retrouver une légère croissance sur les trois derniers mois de l'année, a indiqué le directeur financier Michel Alain Proch, pronostiquant une hausse des prises de commandes sur la période.

NOUVELLE CONTRACTION D'ACTIVITÉ EN FRANCE   Suite...