Le FBI enquête sur le dossier Olympus

lundi 24 octobre 2011 10h46
 

TOKYO (Reuters) - Le FBI (Federal Bureau of Investigation) américain a ouvert une enquête sur le versement par Olympus d'honoraires inhabituellement élevés à des conseillers financiers lors de l'acquisition du fabricant britannique d'équipements médicaux Gyrus, rapporte lundi le New York Times.

Le fabricant japonais d'appareils photo et d'instruments d'optique a évincé le 14 octobre son directeur général Michael Woodford, deux semaines seulement après avoir été promu à ce poste, auréolé de louanges sur ses performances alors jugées brillantes.

Depuis ce licenciement, le titre du groupe a perdu plus de la moitié de sa valeur, affichant lundi une septième séance de baisse consécutive jusqu'à toucher en séance un plus bas sans précédent depuis mars 1998. Il a clôturé en baisse de 10,72% à 1.009 yens.

Olympus a reconnu mercredi dernier avoir versé 687 millions de dollars (495 millions d'euros) à des conseillers financiers lors de l'achat du fabricant britannique d'équipements médicaux Gyrus.

Ces honoraires représentent un tiers du prix de l'acquisition alors que, traditionnellement, ils ne comptent que pour 1%, voire 2%, de la valeur d'une transaction, selon une étude de PriceWaterhouseCoopers commanditée par Michael Woodford.

Selon le New York Times, qui cite deux personnes proches de la situation, le FBI enquête sur le versement de cette commission. L'objet exact de ses investigations reste flou, explique toutefois le quotidien.

Prié de s'expliquer sur les motifs qui l'ont incité à changer en 2009 de cabinet d'auditeur, Olympus a indiqué lundi que cette décision avait été prise parce que son contrat avec KPMG était arrivé à expiration et que le groupe avait alors décidé de s'adresser à Ernst and Young.

Certains articles de presse avançaient qu'Olympus avait décidé de changer de cabinet en raison de désaccords comptables liés au rachat de Gyrus.

Lisa Twaronite et James Topham, Nicolas Delame pour le service français

 
<p>Le FBI (Federal Bureau of Investigation) am&eacute;ricain a ouvert une enqu&ecirc;te sur le versement par Olympus d'honoraires inhabituellement &eacute;lev&eacute;s &agrave; des conseillers financiers lors de l'acquisition du fabricant britannique d'&eacute;quipements m&eacute;dicaux Gyrus, rapporte lundi le New York Times. /Photo prise le 20 octobre 2011/REUTERS/Kim Kyung-Hoon</p>