Des données militaires peut-être volées à Mitsubishi Heavy

lundi 24 octobre 2011 08h10
 

TOKYO (Reuters) - Des données sur des équipements militaires et des informations sur des centrales nucléaires pourraient avoir été volées lors de l'attaque informatique mise au jour en août contre Mitsubishi Heavy Industries, rapporte lundi le journal Asahi.

On ignore si ces données militaires, notamment sur des équipements commandés par le ministère japonais de la Défense, sont considérées comme sensibles, ajoute le journal, qui s'appuie sur une source proche du dossier.

Mitsubishi Heavy Industries est le principal fournisseur d'équipements militaires du Japon. Il a fait savoir en septembre que des informations telles que des adresses IP pourraient lui avoir été dérobées mais il n'a pas évoqué de divulgation éventuelle d'informations relatives à ses produits ou technologies.

Yoko Kubota, Bertrand Boucey pour le service français