20 octobre 2011 / 12:57 / il y a 6 ans

Viadeo met le cap sur la Chine

<p>Olivier F&eacute;cherolle, directeur g&eacute;n&eacute;ral du d&eacute;veloppement de Viadeo, explique que le leader fran&ccedil;ais des r&eacute;seaux sociaux mise sur le march&eacute; chinois, o&ugrave; il entend devenir le r&eacute;seau num&eacute;ro un pour les professionnels. /Photo prise le 19 octobre 2011/John Schults</p>

par Gwénaëlle Barzic et Marie Mawad

PARIS (Reuters) - Viadeo veut s'imposer comme le premier réseau social pour les professionnels en Chine, en pariant que ce marché deviendra rapidement aussi lucratif que celui des Etats-Unis, où trône son principal concurrent LinkedIn.

Le leader français maintient sa politique volontariste d'expansion dans les pays émergents et se tient prêt à y réaliser de nouvelles acquisitions, tout particulièrement en Russie, a déclaré à Reuters Olivier Fécherolle, son directeur général du développement.

"Nous avons cette logique qui consiste à réinvestir tout ce que nous gagnons en Europe dans les autres pays", a-t-il expliqué, lors du Forum Reuters des pépites de l'internet.

Le groupe web, qui génère un chiffre d'affaires dans la fourchette de 30 à 50 millions de dollars (22 à 36 millions d'euros), connaît une croissance annuelle de l'ordre de 60% à 80%, selon le dirigeant.

Se détournant du marché américain, où il estime qu'il faudrait des moyens démesurés pour s'attaquer à LinkedIn, Viadeo a racheté des entreprises locales pour s'implanter tour à tour en Chine, en Inde et en Amérique Latine.

"Là où il y a des acteurs américains bien implantés, ce n'est pas simple", a jugé Olivier Fécherolle. "Je pense qu'être leader en Chine vaudra autant qu'être leader aux Etats-Unis, très vite (...), dans cinq ans", a-t-il ajouté.

Viadeo fait le pari que ces nouveaux marchés, où il a amassé plusieurs millions de membres mais où il ne génère pour l'instant pas de recettes, verront leurs revenus décoller au cours des prochains mois.

En Chine, le site a dépassé le seuil des huit millions d'abonnés et devrait générer son premier chiffre d'affaires avant Noël, selon le dirigeant, qui estime pouvoir atteindre 20 millions de membres dans le pays à moyen terme.

"Le marché est d'au moins 50 millions de professionnels et va évidemment continuer à augmenter au fur et à mesure que les jeunes générations arrivent sur le marché de l'emploi (...) On a des perspectives de croissance énormes."

LEVER DES FONDS POUR UNE ACQUISITION

Outre la Chine, Viadeo a des vues sur la Russie et discute avec des acteurs locaux, n'excluant pas de réaliser une acquisition dans le pays.

"Le fait d'y aller seul n'est pas évident. On discute avec des gens et on dit qu'on est intéressés par la Russie, ce qui nous permet d'avoir des contacts", a expliqué Olivier Fécherolle.

Pour financer une éventuelle opération à l'étranger, le groupe français n'exclut pas de faire appel à des investisseurs privés pour lever des fonds.

"Nous n'avons pas besoin d'argent mais (...) nous sommes pragmatiques et opportunistes (...) La question peut se poser si on voit une acquisition potentielle", a indiqué le dirigeant.

Viadeo, dont le capital est entre les mains de ses fondateurs, de fonds d'investissement et des propriétaires des sociétés qu'il a rachetées dans les pays émergents, a envisagé pendant plusieurs mois d'entrer en Bourse début 2011, avant de finalement reporter sa décision.

Cette réflexion s'était imposée lors du dépôt du projet de cotation de LinkedIn à Wall Street, ce concurrent ayant alors recueilli une valorisation de plus de trois milliards de dollars, soit un ratio de 12 fois ses ventes de 2010.

"La solution, à terme, c'est quand même la Bourse", a déclaré Olivier Fécherolle. "Dans 24 mois, je pense que nous serons cotés."

Avec Benjamin Mallet et Leila Abboud, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below