ARM présente une puce cinq fois plus économe

jeudi 20 octobre 2011 13h13
 

LONDRES (Reuters) - ARM a présenté une nouvelle architecture fondée sur des puces cinq fois moins gourmande en énergie que celles équipant actuellement les smartphones haut de gamme et qui permettra, selon le fondeur, de proposer des appareils à moins de 100 dollars d'ici 2013.

Le concepteur britannique de semi-conducteurs, dont les processeurs sous licence équipent la plupart des smartphones et des tablettes, a précisé que ce nouveau circuit, baptisé Cortex-A7, présentait la meilleure efficacité énergétique de sa gamme à ce jour.

"Cette puce permettra (de faire tourner) des applications gourmandes en ressources processeur à un niveau de performance comparable à celui observé dans les smartphones haut de gamme aujourd'hui. Mais dans quelques années, ce niveau de performance se retrouvera dans des combinés bas de gamme et donc dans des smartphones moins onéreux", a expliqué le directeur général d'ARM Warren East.

Mais cette efficacité énergétique, qui résulte d'une gravure en 28 nanomètres, bénéficiera également aux utilisateurs de smartphones haut de gamme, dans la mesure où le Cortex-A7 est compatible avec le nouveau processeur Cortex-A15, les deux pouvant être combinés sur une seule puce, a-t-il précisé.

Ce concept d'association, nommé Big.LITTLE, permet de réduire de 70% la consommation énergétique par rapport aux smartphones haut de gamme disponibles aujourd'hui, selon ARM.

Il consiste à utiliser le processeur A7 pour les tâches simples, comme l'utilisation des réseaux sociaux, cependant que le processeur A15 entre en action lorsque davantage de ressources sont nécessaires, par exemple pour la navigation internet ou l'utilisation de la fonction "réalité augmentée", qui consiste à superposer des données virtuelles à des images réelles.

Le passage d'un processeur à l'autre, en grande partie indépendant du système d'exploitation, est géré au niveau de la puce.

Warren East a précisé que dix fabricants de puces, dont Samsung et Texas Instrument, avaient déjà signé pour une utilisation sous licence de l'architecture du Cortex-A7.

Parmi ces nouveaux licenciés figurent de nombreux partenaires utilisant déjà également le Cortex-A15.

Paul Sandle, Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
<p>Tudor Brown, le pr&eacute;sident d'ARM. Le concepteur britannique de semi-conducteurs a pr&eacute;sent&eacute; une nouvelle architecture fond&eacute;e sur des puces cinq fois moins gourmande en &eacute;nergie que celles &eacute;quipant actuellement les smartphones haut de gamme et qui permettra, selon le fondeur, de proposer des appareils &agrave; moins de 100 dollars d'ici 2013. /Photo prise le 30 mai 2011/REUTERS/Pichi Chuang</p>