AlloCiné fait le grand pari de la télévision

mercredi 19 octobre 2011 19h52
 

par Marie Mawad et Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Allociné veut donner un coup d'accélérateur à sa percée dans la télévision en posant sa candidature pour une chaîne gratuite grand public, un projet ambitieux mais risqué pour l'entreprise qui a surtout démontré jusque là son expertise Sur internet.

Le site dédié au cinéma a de bonnes chances d'être retenu pour l'une des fréquences que l'Etat va créer sur la TNT, a déclaré à Reuters son PDG Grégoire Lassalle, mais ce feu vert l'obligerait à redimensionner ses investissements, voire à lever des fonds. (voir l'interview vidéo link.reuters.com/ryq54s)

"C'est un autre palier, un autre niveau d'investissement", a déclaré le dirigeant, interrogé mercredi dans le cadre du Forum Reuters des pépites de l'internet. (voir link.reuters.com/beb44s)

L'entreprise française, qui a généré des revenus publicitaires de 16 millions d'euros l'an dernier, finance aujourd'hui ses projets grâce aux marges très confortables qu'elle génère sur son marché historique, essentiellement en vendant de la publicité.

"Si je devais l'emporter, toutes les hypothèses d'alliance ou de financement seraient à l'étude", prévient le dirigeant de la société dont 90% du capital est détenu par le fonds américain Tiger Global.

Devenu une référence sur internet pour le septième art avec ses 36 millions de visiteurs par mois, Allociné a fait ses premiers pas dans la télévision à la rentrée en s'offrant une chaîne sur les "box" des opérateurs télécoms, à laquelle il a consacré un budget de 6 à 8 millions d'euros.

En accédant à la TNT, il atteindrait un public beaucoup plus large, mais devrait débourser des montants plus importants pour l'achat de droits et de coûts de diffusion, ce qui pourrait faire doubler son enveloppe TV initiale.

Allociné, qui sera fixé sur son sort d'ici la mi-mars 2012, avec la décision du CSA, avait jusqu'à présent dit viser l'équilibre d'ici trois ans pour sa chaîne de télévision.   Suite...

 
<p>Le PDG d'AlloCin&eacute;, Gr&eacute;goire Lassalle, lors du Forum Reuters des p&eacute;pites de l'internet, &agrave; Paris. Le site d&eacute;di&eacute; au cin&eacute;ma veut donner un coup d'acc&eacute;l&eacute;rateur &agrave; sa perc&eacute;e dans la t&eacute;l&eacute;vision en posant sa candidature pour une cha&icirc;ne gratuite grand public, un projet ambitieux mais risqu&eacute; pour l'entreprise qui a surtout d&eacute;montr&eacute; jusque l&agrave; son expertise sur internet. /Photo prise le 19 octobre 2011/REUTERS/Mal Langsdon</p>