Deezer se voit rentable fin 2011, cap sur l'international

mercredi 19 octobre 2011 10h35
 

par Marie Mawad et Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Le site web musical Deezer va décliner son offre dans plus de 100 pays au cours des prochaines semaines et négocie avec une douzaine d'opérateurs télécoms à l'étranger pour répliquer le type de partenariat qui, avec Orange, a dopé ses ventes en France.

En voie d'être rentable à la fin 2011, avec 50 millions d'euros de chiffre d'affaires, la société veut désormais conquérir le monde mais exclut d'aller aux Etats-Unis, le premier marché mondial de la musique étant également le plus concurrentiel.

"Le partenariat avec Orange (France) est un carton total. C'est ça qu'on va essayer de dupliquer ailleurs", a déclaré Axel Dauchez, président de Deezer, lors une interview réalisée à l'occasion du Forum des pépites de l'internet. (pour la vidéo link.reuters.com/xym54s)

Après le Royaume-Uni, où Deezer vient de signer un accord avec "Everything Everywhere", la coentreprise anglaise d'Orange et de T-Mobile, le groupe vise la Belgique, où il est près de conclure des négociations, puis un déploiement "industrialisé" à grande échelle.

"On a construit notre site pour pouvoir le déployer sur 100 pays en poussant sur un bouton", a résumé son président, qui dit "finaliser" en parallèle des négociations avec des "majors" de la musique pour obtenir les droits globaux que son groupe n'a pas déjà.

Pas question toutefois de partir à l'assaut des Etats-Unis ou du Japon. Outre-Atlantique, Pandora, Rhapsody, Lastfm et l'européen Spotify se livrent déjà une concurrence féroce dans le "streaming", sans parler de la boutique virtuelle iTunes du géant Apple.

Ces concurrents ont, à l'inverse, largement négligé les marchés hors de l'Amérique et de l'Europe, soutient Axel Dauchez, qui voit du potentiel notamment en Allemagne, en Italie, en Espagne, en Turquie et en Russie.

UN MILLION DE CLIENTS GRÂCE À ORANGE   Suite...

 
<p>Axel Dauchez, pr&eacute;sident de Deezer. Le site web musical va d&eacute;cliner son offre dans plus de 100 pays au cours des prochaines semaines et n&eacute;gocie avec une douzaine d'op&eacute;rateurs t&eacute;l&eacute;coms &agrave; l'&eacute;tranger pour r&eacute;pliquer le type de partenariat qui, avec Orange, a dop&eacute; ses ventes en France. /Photo prise le 18 octobre 2011/REUTERS/Mal Langsdon</p>