IBM affiche des résultats en ligne et relève ses prévisions

mardi 18 octobre 2011 08h18
 

NEW YORK , 18 OCTOBRE - IBM a publié lundi soir un bénéfice conforme aux attentes au titre du troisième trimestre à la faveur d'une hausse des dépenses d'équipement des entreprises en dépit d'un climat économique difficile.

Si les inquiétudes soulevées par l'accentuation de la crise de la dette souveraine européenne se sont reflétées dans le comportement des consommateurs, les grands groupes spécialisées dans le matériel informatique pour les grands centres de traitement de données ont pu surmonter les aléas de la macroéconomie.

Les analystes ont toutefois remarqué que le groupe parvenait à peine à atteindre les prévisions des marchés, relevant notamment les performances ternes du chiffre d'affaires et des commandes de services.

Ces dernières sont ressorties à 12 milliards de dollars (8,7 milliards d'euros)alors que les marchés anticipaient entre 12 et 13 milliards.

"Quand IBM peut contrôler quelque chose, le groupe le fait très bien, mais il n'est pas immunisé contre les soubresauts macroéconomiques. Le climat financier est lourd", a commenté Trip Chowdry, analyste de Global Equities.

"Les projets ne sont pas annulés, mais ils sont repoussé. Le cycle des ventes s'allonge, les nouveaux projets ont des budgets plus serrés."

IBM a dit prévoir un bénéfice par action d'au moins 13,35 dollars alors qu'il anticipait en juillet 13,25 dollars au minimum.

Au troisième trimestre, le groupe a enregistré une hausse de 8% de son chiffre d'affaires à 26,2 milliards de dollars alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S prédisait 26,26 milliards.

Quant à son bénéfice par action, hors exceptionnels, il s'est inscrit à 3,28 dollars, une hausse de 15% par rapport au trimestre correspondant l'année dernière.

Ces chiffres n'ont toutefois pas soulevé l'enthousiasme des investisseurs, son titre reculait de 2,46% à 182 dollars dans les transactions d'après-Bourse.

 
<p>Le b&eacute;n&eacute;fice d'IBM est conforme aux attentes au titre du troisi&egrave;me trimestre, &agrave; la faveur d'une hausse des d&eacute;penses d'&eacute;quipement des entreprises en d&eacute;pit d'un climat &eacute;conomique difficile. /Photo d'archives/REUTERS/Tobias Schwarz</p>