L'internet français a aussi des pépites

lundi 17 octobre 2011 11h07
 

par Gwénaëlle Barzic et Marie Mawad

PARIS (Reuters) - Le prochain patron emblématique de l'internet et des nouvelles technologies sera-t-il forcément américain ?

Depuis les années 1980, les États-Unis ont largement volé la vedette avec Microsoft et IBM d'abord, puis Apple, Google et Amazon, mais le paysage n'est en réalité pas aussi uniforme, dans un secteur où l'Europe et la France se sont également démarquées en terme d'innovation.

"Prends garde à toi Silicon Valley !", titrait il y a quelques mois le magazine Wired, qui fait référence dans le secteur des technologies, soulignant l'émergence de centres névralgiques dans le domaine d'internet un peu partout en Europe et notamment à Paris.

Car la France peut se targuer d'avoir donné naissance à de véritables pépites de l'Internet, auxquelles Reuters consacrera un forum du 18 au 20 octobre à Paris. (voir link.reuters.com/beb44s)

Nos invités Vente-Privée, Deezer, AlloCiné ou Viadeo enrichissent depuis quelques années un tableau d'honneur sur lequel figuraient déjà Priceminister, Seloger ou Auféminin.com.

Selon une étude réalisée par le cabinet McKinsey, l'Hexagone est sixième au classement mondial des écosystèmes les plus propices au développement des technologies de l'information grâce à la qualité de ses infrastructures.

Cette étude souligne toutefois que l'accès au capital est difficile pour les petites entreprises françaises, alors même que, selon l'Association européenne du capital-investissement et du capital-risque, la France est le pays européen qui a reçu le plus de fonds de capital-risque en 2010.

Dans les faits, plusieurs belles aventures ont rapidement échappé au giron français pour passer sous la coupe de concurrents étrangers, disposant souvent de moyens financiers nettement supérieurs.   Suite...