AOL tente de vendre un accord avec Yahoo auprès d'investisseurs

mercredi 12 octobre 2011 23h30
 

NEW YORK (Reuters) - Le directeur général d'AOL Tim Armstrong a rencontré plusieurs actionnaires au cours des dernières semaines afin de tenter de les convaincre du bien-fondé d'un rapprochement avec Yahoo, selon des sources au fait des discussions.

Maintenant que Yahoo a entamé une revue stratégique, le dossier d'un fusion avec AOL est passé au deuxième plan.

Selon Tim Armstrong, une telle opération permettrait de générer de un à 1,5 milliard de dollars d'économies, grâce surtout à l'élimination de doublons, selon un des actionnaires d'AOL.

Deux autres actionnaires ont déclaré que l'idée d'un adossement d'AOL à Yahoo leur plaisait, tout en disant qu'il n'était pas sûr que Tim Armstrong puisse arriver à ses fins.

AOL s'est refusé à tout commentaire.

AOL et Yahoo avaient au 30 juin un certain nombre d'actionnaires communs, tels que Capital Research, BlackRock, Vanguard et State Street.

Nadia Damouni et Jennifer Saba, Benoit Van Overstraeten pour le service français

 
<p>Le directeur g&eacute;n&eacute;ral d'AOL Tim Armstrong a rencontr&eacute; plusieurs actionnaires au cours des derni&egrave;res semaines afin de tenter de les convaincre du bien-fond&eacute; d'un rapprochement avec Yahoo, selon des sources au fait des discussions. /Photo d'archives/REUTERS/Fred Prouser</p>