Samsung modifie ses smartphones après une décision de justice

mercredi 12 octobre 2011 19h12
 

SEOUL (Reuters) - Samsung Electronics a déclaré mercredi qu'il modifierait prochainement trois modèles de ses smartphones Galaxy vendus en Europe, après une décision défavorable d'un tribunal néerlandais dans le cadre d'une bataille de brevets l'opposant à Apple.

En août dernier, Apple avait obtenu du tribunal de La Haye une interdiction provisoire de commercialisation dans certains pays d'Europe de trois smartphones de Samsung, les Galaxy S, Galaxy S II et Galaxy Ace dont certains éléments violeraient les brevets du groupe californien.

Apple et Samsung se poursuivent mutuellement auprès d'une vingtaine de juridictions dans dix pays, alors que les deux groupes sont au coude-à-coude en termes de parts de marché sur le segment des smartphones, après avoir évincé Nokia, de son fauteuil de leader, au deuxième trimestre.

La violation de brevet établie par la justice néerlandaise porte sur une méthode de défilement ou de navigation dans les photos utilisée par Samsung dans ses smartphones.

"Nous avons réparé le problème technologique et mis à jour les produits pour répondre au différend. Ils (les combinés) seront prochainement disponibles à la vente", a déclaré James Chung, un porte-parole de Samsung, sans toutefois préciser la date exacte de sortie des nouveaux Galaxy.

Cette annonce intervient alors qu'un tribunal australien doit se prononcer jeudi sur un autre litige opposant les deux géants de l'électronique au sujet de la tablette Galaxy Tab 10.1, elle aussi frappée temporairement d'interdiction de vente dans le pays.

Miyoung Kim, Claude Chendjou pour le service français

 
<p>Un iPhone 4 d'Apple (&agrave; gauche) et un Samsug Galaxy S II de Samsung. Le groupe sud-cor&eacute;en va modifier prochainement trois mod&egrave;les de ses smartphones Galaxy vendus en Europe, apr&egrave;s une d&eacute;cision d&eacute;favorable d'un tribunal n&eacute;erlandais dans le cadre d'une bataille de brevets l'opposant &agrave; Apple. /Photo prise le 25 ao&ucirc;t 2011/REUTERS/Jo Yong-Hak</p>