Le fondateur d'Alibaba "très intéressé" par un rachat de Yahoo

dimanche 2 octobre 2011 16h58
 

PALO ALTO, Californie (Reuters) - Le fondateur et directeur général du géant chinois du commerce en ligne Alibaba, Jack Ma, est "très intéressé" par un rachat de Yahoo si l'opportunité se présente, et il a indiqué avoir eu des discussions avec d'autres acheteurs potentiels.

Interrogé pour savoir si Alibaba pourrait vouloir racheter le portail internet, actuellement en difficulté, Jack Ma a déclaré vendredi lors d'une conférence à l'Université de Stanford qu'il serait "très intéressé par Yahoo".

Il a ajouté que, si ce voeu devenait réalité, il souhaiterait racheter l'intégralité de la société américaine, pas seulement la participation d'environ 40% que cette dernière détient dans Alibaba.

Ces propos ont fait bondir l'action Yahoo de 5% dans les transactions après-Bourse vendredi soir, à 13,80 dollars.

Jack Ma a dit ne pas être en mesure de prévoir quand un possible rachat de Yahoo pourrait avoir lieu.

"C'est plus compliqué que ce que nous pensions. Et il y a tant de personnes intéressées (par un rachat). Et nous discutons avec ces personnes et elles discutent avec nous", a-t-il expliqué.

"Je croise les doigts, je veux juste dire que nous sommes très, très intéressés.

"Nous sommes probablement l'une des rares sociétés qui comprenne vraiment très bien Yahoo USA", a-t-il encore souligné, faisant allusion au partenariat noué en 2005 entre le groupe chinois et le portail américain.

Les relations entre les deux groupes se sont toutefois détériorées au fil des mois, notamment à propos du transfert par Alibaba de son système de paiement en ligne Alipay à une société contrôlée par Jack Ma, une opération réalisée sans l'aval de Yahoo.

Alexei Oreskovic, Jean Décotte pour le service français

 
<p>Le fondateur et directeur g&eacute;n&eacute;ral du g&eacute;ant chinois du commerce en ligne Alibaba, Jack Ma, est "tr&egrave;s int&eacute;ress&eacute;" par un rachat de Yahoo si l'opportunit&eacute; se pr&eacute;sente, et il a indiqu&eacute; avoir eu des discussions avec d'autres acheteurs potentiels. /Photo prise le 10 septembre 2011/REUTERS/Steven Shi</p>