Les journaux français veulent reprendre la main face à Apple

mercredi 21 septembre 2011 17h13
 

par Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Huit quotidiens et magazines d'information français ont fait cause commune dans le numérique dans l'espoir de peser davantage dans leurs négociations avec Apple, dont la domination sur la distribution des contenus ne cesse de croître.

L'initiative, plutôt inhabituelle dans l'univers de la presse, traduit la frustration des éditeurs face aux conditions imposées par le géant américain, devenu quasiment incontournable grâce au succès de son iPad.

"Nous avons affaire à des acteurs beaucoup plus puissants que nous, éditeurs", explique Pascal Pouquet, directeur des nouveaux médias du Figaro, qui fait partie du groupement d'intérêt économique (GIE), appelé ePresse. "Cela nous a paru intelligent, face à eux, d'établir un rapport de force pour pouvoir négocier et essayer d'avoir des relations plus équilibrées."

Constitué des principaux quotidiens français à l'exception du Monde, le consortium vient de lancer un kiosque numérique qui commercialise leurs journaux sur iPad et sur iPhone.

Ce marché commence à décoller en France grâce à l'engouement pour les tablettes, offrant la perspective d'un relais de croissance pour la presse dont les ventes physiques s'érodent.

Selon le cabinet GFK, il s'est vendu 350.000 tablettes au premier semestre dans l'Hexagone, contre 435.000 pour toute l'année 2010. Le total d'ici la fin de l'année pourrait avoisiner le million.

Dans ce contexte porteur, les projets de kiosques numériques se sont multipliés ces derniers mois.

Lancée au début de l'année, l'application du kiosque.fr, qui propose plus de 550 titres sur l'iPad, a ainsi été téléchargée 170.000 fois, permettant à la société créée en 2008 d'afficher une croissance de ses revenus de 40% en moyenne par mois.   Suite...

 
<p>Huit quotidiens et magazines d'information fran&ccedil;ais ont fait cause commune dans le num&eacute;rique dans l'espoir de peser davantage dans leurs n&eacute;gociations avec Apple, dont la domination sur la distribution des contenus ne cesse de cro&icirc;tre. /Photo d'archives/REUTERS/Luke MacGregor</p>