Xilam mise sur ses dessins animés pour doper sa marge

mardi 20 septembre 2011 17h05
 

par Matthias Blamont

PARIS (Reuters) - Le groupe français d'audiovisuel Xilam veut améliorer sa rentabilité en s'appuyant sur son catalogue de dessins animés et vise une marge opérationnelle de 12% en 2013, a déclaré mardi son PDG dans une interview à Reuters.

L'entreprise, qui compte "Oggy et les cafards" et "Rantanplan" parmi ses titres phares, ne perçoit aucun signe de réduction de budget de la part des chaînes de télévision, en dépit des remous de la conjoncture, a expliqué Marc du Pontavice.

"Notre industrie est caractérisée par des cycles très longs. Si vous avez un catalogue de qualité vous êtes protégé", a-t-il déclaré.

Le PDG s'est dit confiant sur les perspectives du nouveau titre "Flapacha, où es-tu ?", le dessin animé ayant déjà été acheté par les groupes publics France Télévisions en France et Rai en Italie.

Xilam vise à récolter de nouveaux contrats pour ce titre lors du salon Mipcom qui se tiendra à Cannes à partir du 3 octobre, a ajouté Marc du Pontavice.

Fondée en 1999, Xilam a enregistré des ventes de 8,2 millions d'euros en 2010, avec une marge de 7,3%.

Son PDG vise à améliorer la rentabilité de l'entreprise, et pourrait verser un dividende s'il atteint son objectif de marge à moyen-terme.

"Nous voudrions renouer avec une marge d'Ebit à deux chiffres, entre 12% et 15%, au cours des prochains exercices, c'est un niveau auquel on pourra distribuer un dividende", a détaillé le PDG.

L'action Xilam a gagné 46,6% depuis le début de l'année et affiche une capitalisation de 8 millions d'euros.

Marie Mawad pour le service français, édité par Julien Ponthus