Partenariat entre Google et Visa dans le paiement mobile

mardi 20 septembre 2011 12h17
 

(Reuters) - Google Inc a ajouté Visa à la liste des contributeurs de son projet de porte-monnaie électronique mobile aux termes d'un accord qui permettra aux clients Visa d'effectuer des transactions à partir de leurs téléphones portables smartphones.

Visa rejoint le projet "Google Wallet" comme l'ont déjà fait Citigroup, MasterCard, Sprint Nextel et First Data. En mai dernier, le groupe financier avait annoncé tester un système qui aurait permis aux utilisateurs de stocker des sommes d'argent sur leur téléphone et de l'utiliser pour des régler des achats.

La plate-forme Google est en compétition avec les projets d'autres grands noms de la téléphonie mobile et de banques américaines et repose sur la technologie de communication sans fil à courte portée NFC (near-field communication), déjà très répandue en Asie.

Son concurrent Isis, une co-entreprise entre les opérateurs mobiles Verizon Wireless, AT&T et T-Mobile USA, a de son côté déjà signé des partenariats avec les principaux réseaux bancaires américains dont MasterCard et Visa.

Mais tandis que Sprint a annoncé le lancement lundi de son service Google Wallet, Isis a déclaré que son service ne serait pas disponible avant le début de l'année prochaine.

Google et Visa ont annoncé lundi que le géant de la recherche sur internet avait obtenu la licence qui lui permettait d'installer le système de paiement de Visa sur ses téléphones dotés du système d'exploitation Android. Les utilisateurs pourront ainsi associer leurs comptes bancaires à leurs combinés téléphoniques une fois l'application Google Wallet installée.

Les paiements s'effectuent ensuite grâce aux puces installées sur les combinés mobiles et s'utilisent sur des terminaux de paiement compatibles.

"C'est une étape cruciale dans la réalisation de notre vision commune du futur dans le commerce mobile", a déclaré Stephanie Tilenius, vice-présidente des activités commerce et paiements de Google.

Le paiement mobile est une manière pour les banques qui s'y intéressent de pousser leurs clients vers un abandon des paiements en liquide et générer plus de chiffre d'affaires.

Les commerçants payent en effet des commissions à chaque fois qu'un client effectue une transaction par carte de paiement ou carte de crédit et Google a annoncé qu'il ne revendiquerait pas sa part de ses commissions lors de l'utilisation de son système de paiement par téléphone.

Edwin Chan, Patrice Mancino pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

 
<p>Google a ajout&eacute; Visa &agrave; la liste des contributeurs de son projet de porte-monnaie &eacute;lectronique mobile aux termes d'un accord qui permettra aux clients Visa d'effectuer des transactions &agrave; partir de leurs t&eacute;l&eacute;phones portables smartphones. /Photo prise le 9 mars 2011/REUTERS/Arnd Wiegmann</p>