Xiring vise le podium dans la sécurité électronique

vendredi 16 septembre 2011 15h50
 

par Matthias Blamont

PARIS (Reuters) - L'éditeur français de solutions de sécurité pour les transactions électroniques Xiring mise sur la volonté des Etats de lutter contre la fraude, le terrorisme et l'immigration illégale pour devenir l'un des trois premiers groupes européens de sécurité électronique d'ici 2014.

La société, dont 90% du chiffre d'affaires est encore généré par le secteur de la santé, souhaite réaliser la moitié de ses ventes dans les solutions de reconnaissance électronique d'ici trois ans, a déclaré vendredi à Reuters son PDG, Georges Liberman.

"Les gouvernements vont émettre des masses de documents électroniques comme les cartes d'identité, les passeports ou les permis de conduire (...) Il faudra des logiciels et des infrastructures pour traiter les informations", a indiqué le dirigeant.

La crise de la dette a obligé plusieurs pays européens à annoncer d'importantes coupes budgétaires au cours des derniers moi, mais Georges Liberman assure qu'il ne modifiera pas pour autant ses projets.

"Beaucoup de programmes sont déjà lancés, ce sera quasiment impossible de les arrêter. Derrière ces documents, il y a la lutte contre des menaces majeures et cela permettra de réduire les coûts", estime le P-DG.

Xiring devrait souffrir de la concurrence de plusieurs groupes de défense, comme EADS, Safran ou Thales en France, contraints de se positionner sur le marché de la sécurité électronique pour compenser les coupes dans les budgets militaires.

Georges Liberman a dit que son entreprise poursuivrait ses efforts dans le secteur de la santé afin d'exporter à l'étranger ses terminaux et ses logiciels, et espère réaliser la moitié de son chiffre d'affaires dans la sécurité électronique d'ici 2014.

Le P-DG a par ailleurs dit envisager la possibilité d'un rachat de sa société, qui n'est pas endettée et affichait à fin juillet une position de trésorerie nette de 8,6 millions d'euros. Mais une offre devra associer un projet industriel solide à un bon prix, a-t-il dit.

Xiring, qui est valorisée un peu plus de 53 millions d'euros en Bourse, a dégagé un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros en 2010 et une marge opérationnelle de 20,7%, mais n'a donné aucune perspective détaillée pour cette année.

Avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot