Le rapport Boyon préconise une nouvelle norme pour la TNT

lundi 12 septembre 2011 20h01
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Michel Boyon, président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), a plaidé lundi dans un rapport pour l'adoption immédiate de nouvelles normes techniques sur la TNT, ce qui pourrait figer temporairement le paysage audiovisuel français en retardant le lancement de nouvelles chaînes.

Mandaté par le Premier ministre François Fillon pour réfléchir à l'avenir de la TNT, Michel Boyon a formulé une série de propositions à l'adresse du gouvernement qui doit désormais trancher.

"Elle ne susciteront pas le consensus. Elles obligent les pouvoirs publics (...) à faire des choix difficiles", a expliqué Michel Boyon lors d'une conférence de presse. Signe de l'enjeu, plusieurs dirigeants de groupes de médias avaient fait le déplacement.

Le président du CSA a principalement recommandé l'adoption simultanée et immédiate de nouvelles normes de compression et de diffusion sur la TNT - à savoir le MPEG4 et le DVB-T2 - en faisant valoir que le passage à ces nouveaux standards était "inéluctable".

Déjà en vigueur dans plusieurs pays, le DVB-T2 permettra notamment de diffuser quatre chaînes en haute définition sur un même multiplex contre trois aujourd'hui, permettant ainsi d'économiser du spectre.

L'adoption de ces normes nécessitera toutefois de changer le parc de décodeurs et de téléviseurs, qui ne devraient pas être disponibles pour le grand public avant 12 ou 18 mois.

"C'est un petit mauvais moment à passer pour certains mais les bénéfices qu'on en tirera à terme me paraissent nettement l'emporter par rapport aux inconvénients du moment", a souligné Michel Boyon.

Une fois que le gouvernement aura tranché sur la norme, le CSA pourra lancer un appel à candidatures pour de nouvelles chaînes sur la TNT, a-t-il dit, sans donner de précisions, notamment sur le nombre exact de chaînes concernées.   Suite...

 
<p>Michel Boyon, pr&eacute;sident du Conseil sup&eacute;rieur de l'audiovisuel (CSA), plaide dans un rapport pour l'adoption imm&eacute;diate et simultan&eacute;e de nouvelles normes techniques sur la TNT, une suggestion qui provoque la col&egrave;re de groupes ind&eacute;pendants d&eacute;non&ccedil;ant une proposition favorable aux acteurs historiques. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard</p>