RPT-Microsoft s'apprête à dévoiler Windows 8 pour les tablettes

vendredi 9 septembre 2011 22h30
 

Répétition: mot manquant dans le premier paragraphe.

SEATTLE (Reuters) - Dix ans après l'échec des premières tablettes équipées du système d'exploitation de Microsoft, le géant du logiciel va revenir sur ce marché dominé par Apple et Google avec la présentation la semaine prochaine de Windows 8.

Le nouveau système d'exploitation, conçu pour fonctionner indifféremment sur un ordinateur ou sur une tablette tactile, sera dévoilé mardi par Steven Sinofsky, le responsable de Windows chez Microsoft, à l'occasion de la conférence annuelle du groupe à Anaheim, aux Etats-Unis.

"L'enjeu est énorme", juge Todd Lowenstein, gérant de portefeuilles chez HighMark Capital Management, qui détient des titres Microsoft.

"Les investisseurs sont impatients de voir comment ils vont investir ce marché. Ils ont été à la traîne et ils ont besoin de rattraper et dépasser ce qui existe actuellement, de démontrer qu'ils sont une entreprise vraiment innovante.

La première tablette fonctionnant sous Windows 8 est attendue sur le marché d'ici un an.

Un tel délai donne à Apple, leader du marché avec plus de 29 millions d'iPad déjà écoulés, une avance de deux ans et demi.

En outre, Microsoft devra également affronter la concurrence des tablettes fonctionnant sous le système d'exploitation Android de Google. Selon des informations de presse, Amazon devrait lancer en novembre un modèle sous Android sous la barre des 250 dollars.

Le basculement des usages numériques vers les smartphones et les tablettes au détriment du PC, majoritairement équipé du système d'exploitation de Microsoft, est survenu plus vite que prévu.   Suite...

 
<p>Dix ans apr&egrave;s l'&eacute;chec des premi&egrave;res tablettes &eacute;quip&eacute;es du syst&egrave;me d'exploitation de Microsoft, le g&eacute;ant du logiciel va revenir sur ce march&eacute; domin&eacute; par Apple et Google avec la pr&eacute;sentation la semaine prochaine de Windows 8. /Photo d'archives/REUTERS/Tobias Schwarz</p>