Canal+ chamboule le PAF, TF1 et M6 dévissent

vendredi 9 septembre 2011 16h12
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Le groupe de télévision payante Canal+ a frappé un grand coup en annonçant la prise de contrôle des deux chaînes de la TNT gratuite de Bolloré, une opération qui devrait rebattre les cartes au sein du paysage audiovisuel français.

La filiale de Vivendi, qui s'est taillée un empire dans le payant avec ses 11 millions d'abonnements, est en passe de s'imposer comme le troisième acteur majeur de la télévision gratuite face à TF1 et M6, qui sont les grands perdants de l'opération.

Canal+ a créé la surprise jeudi en annonçant qu'il allait prendre une participation de 60% au sein du pôle télévision du groupe Bolloré qui comprend la chaîne généraliste Direct 8 et la musicale Direct Star - près de 4% d'audience à elles deux - ainsi qu'une régie publicitaire.

Si l'opération est validée par les autorités, Canal+ disposera au total de trois chaînes gratuites sur la TNT en comptant i>Télé, faisant ainsi jeu égal avec TF1, propriétaire de TMC et NT1, et distançant M6, détenteur de W9.

A 16h00, à la Bourse de Paris, l'action TF1 abandonnait 6,3% à 9,638 euros tandis que M6 cédait 5,7% à 13,40 euros, le marché jugeant les deux groupes privés de télévision directement menacés par ce nouveau concurrent de poids sur la TNT.

"La redistribution des cartes s'accélère sur le marché français avec la libération d'une (ou deux) fréquences et l'émergence d'un troisième acteur majeur", estiment les analystes de Natixis dans une note.

"Nous considérons cette opération comme une menace évidente pour TF1 et M6", ajoutent de leur côté les analystes d'Exane BNP Paribas. "L'utilisation des contenus Canal+ sur les deux chaînes de la TNT va probablement entraîner des pressions sur TF1 et M6 pour qu'ils augmentent leurs coûts de programmation (...) tout en réduisant encore davantage leur part d'un marché publicitaire au ralenti".

LES NOUVEAUX ENTRANTS MARGINALISÉS   Suite...

 
<p>Le groupe de t&eacute;l&eacute;vision payante Canal+ a frapp&eacute; un grand coup en annon&ccedil;ant la prise de contr&ocirc;le des deux cha&icirc;nes de la TNT gratuite de Bollor&eacute;, une op&eacute;ration qui devrait rebattre les cartes au sein du paysage audiovisuel fran&ccedil;ais. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>