La croissance du e-commerce décélère en France mais reste forte

jeudi 8 septembre 2011 15h09
 

PARIS (Reuters) - Les ventes sur internet continuent de tirer leur épingle du jeu dans un contexte morose pour la consommation des ménages en France, mais leur progression a nettement marqué le pas au premier semestre par rapport à la même période de l'année dernière.

Le chiffre d'affaires des sites de e-commerce a atteint 17,5 milliards d'euros, signant une hausse de 20% de janvier à juin, alors qu'elles avaient grimpé de 29% il y a un an, selon les données publiées jeudi par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad).

Le commerce en ligne a encore été soutenu par un nouveau record du nombre de sites marchands créés, en augmentation de 28%, avec 20.000 nouveaux sites, portant à près de 90.000 le nombre de sites actifs dans l'Hexagone.

"La barre des 100.000 sites pourrait être franchie d'ici 2012", estime la Fevad.

Dans le même temps, la consommation des ménages a reculé de 1,8% (hors services) au deuxième trimestre, après être restée stable au premier, selon les statistiques de l'Insee.

Le chiffre d'affaires des 40 principaux sites français recensés par la Fevad, un agrégat qui lui permet de mesurer les évolutions à périmètre constant, a quant à lui signé une hausse plus limitée de 13% sur un an.

Ce panel regroupe notamment Carrefour, Cdiscount (filiale de Casino), La Redoute et La Fnac (groupe PPR), Pixmania (Dixons Retail), Club Méditerranée, Sephora (LVMH) ou Go Voyages.

Parmi eux, la mode-habillement et le tourisme ont signé les plus fortes progressions de chiffre d'affaires sur six mois (+16%), loin devant les produits high-tech (+8%) et les ventes aux professionnels (+5%).

Conséquence de la dégradation de la conjoncture économique, le montant du panier moyen a reculé à 90 euros au deuxième trimestre, contre 93 euros au premier.

Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez