Orange dévoile sa marque low cost pour contrer Free

mercredi 7 septembre 2011 19h07
 

par Marie Mawad et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - France Télécom a dévoilé mercredi sa nouvelle marque "low cost", dénommée Sosh, destinée à couper l'herbe sous le pied de Free Mobile à quelques mois du lancement du nouvel opérateur.

L'opérateur historique Orange, qui vise le demi-million de clients à fin 2012 pour Sosh, prend le pari de tenter de séduire dès à présent des clients jeunes, technophiles et axés sur le web : les mêmes que Free est susceptible de viser à son arrivée.

"Sosh répond à une cible assez importante. On considère que quatre millions de personnes pourraient êtres sensibles à cette offre", a déclaré Delphine Ernotte, la directrice des activités en France, lors d'une conférence de presse.

Les analystes ont quant à eux perçu ce lancement comme essentiellement défensif, vis-à-vis de Free, et plusieurs d'entre eux ont estimé qu'il faisait peser un risque de cannibalisation sur les abonnés actuels d'Orange.

"Au total, France Télécom peut défendre l'idée qu'il compensera d'éventuelles pertes d'abonnés, qui quitteraient Orange pour (une offre moins chère) chez Sosh, en récupérant des clients aujourd'hui en prépayé, donc non abonnés", estime Barclays dans une note.

Orange a quant à lui défendu les différences jugées "fondamentales" entre Orange et Sosh : "Celle qui saute aux yeux c'est la subvention (des mobiles). Acquérir un terminal subventionné reste une chose très importante pour une grande partie de nos clients Orange", a expliqué Delphine Ernotte.

Ces mêmes clients sont également attachés à l'achat de mobiles en boutique, ainsi qu'à la disponibilité d'un service client par téléphone et en magasin, alors que Sosh misera essentiellement sur le web dans les deux cas, a-t-elle ajouté.

L'action France Télécom a clôturé en hausse de 1,5%, à 12,15 euros, mais chute de 22% depuis le début de l'année, sous-performant l'indice sectoriel des télécoms (-14%).   Suite...

 
<p>Avec sa marque low cost d&eacute;nomm&eacute;e Sosh et destin&eacute;e &agrave; contrer Free Mobile, Orange vise un demi-million de clients &agrave; la fin 2012. /Photo d'archives/ REUTERS/Denis Balibouse</p>