Nokia compte toujours poursuivre Google sur les brevets

vendredi 2 septembre 2011 13h29
 

HELSINKI (Reuters) - Le rachat de Motorola Mobility par Google ne mettra pas fin aux poursuites pour violation de brevets contre la plate-forme Android comme l'espère le géant de la recherche sur internet, a déclaré un dirigeant de Nokia dans un article de presse vendredi.

"Il y a des dizaines de procédures judiciaires en cours sur des questions de brevets contre Android. De la manière dont nous voyons les choses, (que Google) acquière Motorola ne mettra fin à aucune d'entre elles", a dit Paul Melin, responsable de la branche licences de Nokia dans un entretien au magazine économique finlandais Talouselama.

Certains vendeurs et fabricants de smartphones fonctionnant sous Android, dont Samsung, voient le rapprochement Motorola Mobility-Google comme une protection contre des procédures judiciaires.

Google s'est taillé une part de choix sur le marché des smartphones avec Android, qui équipe près de 50% des combinés multimédias à travers le monde, mais le groupe pâtit d'un déficit de propriété intellectuelle dans la téléphonie sans fil pour faire face à l'iPhone d'Apple.

L'acquisition de Motorola Mobility par Google, pour 12,5 milliards de dollars , est considérée par le secteur comme une réponse au rachat manqué d'un lot de 6.000 brevets de Nortel finalement acquis en juillet par un groupe d'entreprises emmenées par Microsoft, Apple et Research in Motion pour la somme sans précédent de 4,5 milliards de dollars.

Google, HTC et d'autres fabricants de combinés font face à de nombreuses poursuites lancées par des entreprises telles qu' Apple ou Microsoft.

Jussi Rosendahl, Patrice Mancino pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
<p>Le rachat de Motorola Mobility par Google ne mettra pas fin aux poursuites pour violation de brevets contre la plate-forme Android comme l'esp&egrave;re le g&eacute;ant de la recherche sur internet, selon les d&eacute;clarations d'un dirigeant de Nokia au magazine &eacute;conomique finlandais Talouselama. /Photo prise le 18 juillet 2011/REUTERS/Jussi Helttunen/Lehitikuva</p>