France Télécom évoque un intérêt pour Orange Suisse

jeudi 1 septembre 2011 19h35
 

JOUY-EN-JOSAS (Yvelines) (Reuters) - France Télécom a reçu de nombreuses marques d'intérêt pour sa division suisse, a déclaré jeudi à Reuters son PDG Stéphane Richard, soulignant que la volatilité des marchés financiers n'affecterait pas les projets de cessions d'actifs du groupe.

L'opérateur télécoms a annoncé fin juillet l'engagement d'un processus en vue d'une éventuelle cession d'Orange Suisse, une opération qui pourrait lui rapporter 1,5 milliard d'euros.

Le groupe ne compte pas non plus rester à long terme actionnaire dans les sociétés dont il ne détient pas une participation majoritaire, comme en Autriche (35% de One) et au Portugal (20% de Sonaecom), deux actifs qui vaudraient environ 500 millions d'euros au total selon des analystes.

Interrogé en marge de l'université d'été du Medef à Jouy-en-Josas sur un éventuel impact des turbulences des marchés financiers, Stéphane Richard a répondu par la négative.

"Le dossier suit son cours dans de bonnes perspectives et il y a beaucoup de marques d'intérêt sur la Suisse", a-t-il dit à Reuters.

Lionel Laurent, avec Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

 
<p>France T&eacute;l&eacute;com a re&ccedil;u de nombreuses marques d'int&eacute;r&ecirc;t pour sa division suisse, assure, en marge de l'universit&eacute; d'&eacute;t&eacute; du Medef &agrave; Jouy-en-Josas, son PDG St&eacute;phane Richard, soulignant que la volatilit&eacute; des march&eacute;s financiers n'affecterait pas les projets de cessions d'actifs du groupe. /Photo prise le 1er septembre 2011/REUTERS/Charles Platiau</p>